Glossaire

glossaire lexique plomberie chauffage elyotherm

Termes/abréviations souvent utilisés en bâtiment.

Il y a : 48 définitions dans le glossaire.
Rechercher dans les définitions (terme ou expression)
Commence par Contient Terme exactSe prononce comme
Terme Définition

R - Résistance thermique

En m².K/W : la résistance thermique R représente le pouvoir isolant d'une couche de matériau. Elle se caractérise par deux paramètres : l'épaisseur du matériau et sa conductivité thermique (λ). La formule est R = e/λ. Plus la résistance thermique est élevée, plus le matériau est isolant. La résistance d'une paroi composée de plusieurs couches dépend de la conductivité de chaque couche et de leurs épaisseurs respectives.

R22

Le R22 est un fluide frigorigène CFC (Chloro-Fluoro-Carbone) qui est maintenant interdit d'utilisation dans des installations neuves. Il présente l'inconvénient d'être extrêmement destructeur pour la couche d'ozone.

R407C

Présent dans les climatiseurs et pompe à chaleur, il permet par l'échange l'échange thermique entre l'intérieur à climatiser et l'extérieur. Le R407C est un fluide frigorigène qui a été développé (sans chlore qui a une action néfaste sur la couche d'ozone) comme solution de transition pour faire face à l'interdiction d'emploi des CFC (R22…) et les remplacer par des fluides moins nocifs pour la couche d'ozone. Ce n'est pas un fluide pur (azéotrope), c'est à dire qu'il est composé de plusieurs fluides pour obtenir sa température de changement d'état. C'est un HFC (Hydro Fluoro Carbones). On l'utilise principalement dans les petits systèmes de climatisation domestique (climatiseurs split-system).

R410A

Le R410A est un fluide frigorigène HFC (Hydro Fluoro Carbones) qui présente de meilleures qualités physiques que le R407C. C'est un fluide pur, c'est à dire que ce n'est pas un mélange d'autres fluides. Les HFC remplacent maintenant les CFC qui étaient très nocifs pour la couche d'ozone. On l'utilise pour toutes sortes d'applications de climatisation et de réfrigération (pompe à chaleur, climatiseur, etc.).

Radiant

Le radiateur radiant est un radiateur électrique rayonnant produisant une chaleur uniforme et continue par transfert thermique infrarouge vers les murs, objets et occupants.

Radiateur

Un radiateur de chauffage est un échangeur thermique qui diffuse dans l'air ambiant par rayonnement et convection la chaleur qui lui a été apportée par un fluide chaud qui circule à l'intérieur ou par effet Joule. Les radiateurs sont conçus de façon à diffuser le plus possible de chaleur, ce qui explique leurs formes souvent complexes dessinées à exposer le maximum de surface chaude au contact de l'air ambiant. Il existe plusieurs types de radiateurs: radiateur en fonte, radiateur à ailettes en alliage, radiateur à accumulation, panneau rayonnant, radiateur décoratif, radiateur soufflant, à gaz, etc…

Radon

Gaz radioactif. Agent du cancer du poumon, il provient surtout des sous-sols granitiques et volcaniques.

Rafraîchir

Action consistant à abaisser la température excessive d'un local afin de l'amener à sa température optimum de confort ou d'utilisation. On peut rafraîchir l'air également pour stocker des denrées alimentaire ou pour faire fonctionner des ordinateurs. Rafraîchir est un synonyme de refroidir bien que la notion de fraîcheur soit moins excessive que celle de froid qui concerne des températures plus basses.

Rampant

Peut qualifier tout élément ou membre d'architecture dont l'axe principal est oblique, ou en pente : linteau rampant, faîtage rampant, etc. (toutefois le mot ne s'applique pas à des pentes très faibles comme celles des gouttières ou des chéneaux). Un rampant de toiture est la partie de toiture des combles disposée en pente.

Rayonnement

Le rayonnement est un mode de chauffage qui utilise des ondes infrarouges comme vecteur de transfert. En effet, deux corps ou deux objets de températures différentes rayonnent naturellement l'un vers l'autre et il convient de retenir que les flux de chaleur vont toujours de l'élément le plus chaud vers l'élément le plus froid. En matière de chauffage, le rayonnement émis dans l'ambiance par le plafond ou le plancher se transforme en chaleur au contact d'un objet, d'une personne ou d'une autre paroi plus froide. Toutes les surfaces ainsi chauffées rayonnent à leur tour et transmettent leur chaleur à l'ambiance, créant ainsi des conditions de confort optimum pour l'occupant. Nous distinguons généralement 3 types de rayonnement en fonction de la température d'émission du générateur : le rayonnement basse température, le rayonnement moyenne température, et le rayonnement haute température, généralement adapté à un chauffage localisé, et représenté pour les produits portés par les rayonnants à Infrarouge Court (IRC). Il est spécifique au chauffage de zones ou de postes de travail. Le chauffage par rayonnement est étroitement lié au confort thermique. En effet, le fait de chauffer les parois et les individus par rayonnement permet d'obtenir un confort de meilleure qualité que par brassage d'air chaud (chauffage par convection dynamique). Le confort thermique sera d'autant mieux ressenti que le rayonnement sera global et réparti. Dans le cas d'un plancher chauffant qui utilise toute la surface du sol, le confort thermique ressenti par les occupants est maximum.

Rayonnement infrarouge

Le rayonnement infrarouge est un rayonnement invisible à l'œil humain qui permet le transport de chaleur vers les surfaces exposées. Les photons composant cette lumière infrarouge transmettent leur énergie aux objets exposés au rayonnement en provoquant l'agitation de leurs atomes (chaleur).

Rayonnement solaire

Le rayonnement solaire apporté par le soleil donne à la Terre de la chaleur et de la lumière. Ce rayonnement peut être capté par un panneau solaire thermique qui produira de l'eau chaude ou par un panneau photovoltaïque qui fournira de l'électricité.

Rayonnement solaire instantané

C'est le flux énergétique du soleil reçu à la surface de la terre sur un mètre carré à un instant donné. Il s'exprime en Watt par mètre carré (W/m2) et varie de 0 à un maximum de 1000 W/m2 sur terre, et est de 1365 W/m2 hors atmosphère. Par contre le rayonnement solaire intégré ou énergie solaire journalière est le flux énergétique du soleil reçu à la surface de la terre sur un mètre carré en une journée. Il s'exprime en Watt par heure par mètre carré par jour (Wh/m2/jour).

RDDS

Robinet Détendeur Déclencheur de Sécurité pour le Gaz (Butane / Propane)

Récupération de chaleur

La récupération de chaleur est synonyme d'économies d'énergie. En effet, la récupération de chaleur s'opère à différents niveaux en matière de chauffage. La récupération peut s'effectuer sur les fumées chaudes en sortie de chaudière, c'est la récupération qu'effectue la chaudière à condensation en récupérant la chaleur latente des fumées. La récupération de chaleur peut aussi s'effectuer au niveau d'un condenseur d'un groupe frigorifique. Ce groupe frigorifique initialement destiné climatisait les locaux va ainsi devenir un bi générateur par la chaleur récupérer servira au chauffage des locaux et à la production d'eau chaude sanitaire. La récupération de chaleur autour d'une cheminée ou d'un insert fermé est injectée vers les pièces à chauffer. Cette récupération de chaleur permet d'obtenir des appareils autonomes de chauffage avec des rendements proches de 80 %. La récupération de chaleur peut s'effectuer directement par convection et chauffage par air chaud. D'autres solutions de récupération d'énergie utilisent un échangeur thermique et se raccordent directement sur le réseau de chauffage central. La récupération de chaleur peut effectivement se réaliser sur un poste prépondérant dans le bilan de consommation, c'est la ventilation. Dans ce cas l'air extrait chargé de calories est échangé avec l'air neuf introduit dans la maison où l'immeuble. A l'aide d'un échangeur statique, la récupération de chaleur s'effectue sur la ventilation de type VMC double flux qui assure ainsi une récupération de chaleur de 80 % dans certains cas. Pour aller plus loin, la ventilation peut également s'effectuer via un échange thermique de l'air neuf par le sol c'est ce qu'on appelle le Puits Canadien. La récupération de chaleur d'un Puits Canadien permet d'introduire et de réchauffer un air neuf initialement très froid.

Réfection

Travail de remise en état et de réparations d'un ouvrage qui ne remplit plus ses fonctions, suite à une dégradation ou à des malfaçons : le résultat d'une réfection est en principe analogue à ce qui existait ou aurait dû exister : ne pas confondre réfection avec réhabilitation, rénovation ou restauration (V. ces mots).

Refend

Mur porteur intérieur à un bâtiment, en général perpendiculaire à ses façades (refend transversal), mais parfois parallèle à celles-ci (refend longitudinal). Le refend s'appuie sur des fondations, comme les façades et pignons, et peut servir d'adossement aux cheminées et aux conduits de fumée. Le percement ou l'élargissement d'ouvertures dans le refend requiert autant de précautions que dans une façade.

Réfrigérant

Le réfrigérant est le fluide frigorifique qui rempli un circuit de pompe à chaleur ou climatiseur. Exemples les R 407C, R 410A, …. Sa capacité à transmettre ou de la chaleur ou du froid lorsqu'il est compressé ou détendu à des niveaux de pressions caractéristiques en fait un fluide répandu dans toute l'industrie frigorifique.

Réfrigération

La réfrigération est le terme générique pour désigner l'ensemble des procédés servant à abaisser la température dans un espace clos pour conserver des produits. Le froid permet en effet de stopper la croissance bactérienne et ralentit les réactions chimiques indésirables pour augmenter la durée de vie d'un produit.

Règle « 5 pour 1 »

Cette règle britannique a été définie pour éviter que la vapeur d'eau présente dans un bâtiment ne soit bloquée à l'intérieur d'une paroi. La face extérieure de cette paroi doit être 5 fois plus perméable à la vapeur d'eau que la face intérieure pour assurer une bonne diffusion de la vapeur d'eau vers l'extérieur. La valeur Sd du revêtement intérieur devra ainsi être 5 fois supérieure à celle du parement extérieur d'un mur.

Réglementation

La réglementation dans le bâtiment concerne l'ensemble des textes de loi, décrets et textes d'applications. Citons à titre d'exemple les textes législatifs relatifs à la réglementation thermique RT 2012. Celle-ci concerne tous les bâtiments et impose un niveau de performance énergétique au niveau du BBC, soit du bâtiment basse consommation. En complément de la réglementation et des textes réglementaires, viennent les normes et DTU (ou Documents Techniques Unifiés), qui sont des normes d'application et de mise en œuvre. Les réglementations sont de plus en plus en cohérence avec les états membres de la communauté européenne. Ce sont en général les réglementations européennes, quand elles existent, qui prévalent sur les textes Français nationaux. Ces textes réglementaires sont ainsi complétés par une réglementation locale, par exemple le Règlement Sanitaire Départemental (RSD), texte de référence qui impose des prescriptions en matière d'hygiène et de salubrité. La réglementation concerne tous les domaines du bâtiment. Sur le plan acoustique, c'est la NRA (Nouvelle Réglementation Acoustique) qui fixe des niveaux d'émergence, des classements de bruits, etc, … En termes de ventilation, ce sont les arrêtés du 24 mars 1982 et du 28 octobre 1983 qui sont à respecter. Ces arrêtés spécifient les débits entrants et sortants à mettre en œuvre afin de renouveler suffisamment l'air des locaux pour atteindre une qualité d'air convenable.

Réglementation acoustique

Elle porte le nom plus actuel de NRA ou Nouvelle Réglementation Acoustique. La NRA mise en place par l'arrêté du 28 octobre 1994 est relative à l'isolation acoustique dans les bâtiments d'habitation. La NRA s'applique aux constructions neuves dont le permis de construire a été déposé après le 1er janvier 1996. Cette réglementation acoustique donne les exigences de performances pour les bruits aériens intérieurs, pour l'isolement acoustique entre logements, pour les bruits d'impact, pour les bruits des équipements individuels provenant des logements voisins, …

Régulation

La régulation est un système automatique qui permet de maintenir une consigne, température de chauffage par exemple, quelles que soient les perturbations : ouvertures de fenêtres, changements de température extérieure … Que ce soit en chauffage ou en climatisation, la régulation de température est essentielle au confort des individus ou d'un processus industriel (exemple régulation d'une climatisation d'un data-center). En s'adaptant à l'occupation des locaux, la régulation réalise des économies d'énergie en abaissant par exemple le point de consigne, en programmant des températures d'inoccupation prolongée, du hors gel…

Régulation différentielle

La régulation différentielle est un système avec capteurs et régulateur mesurant une différence de température, de pression et autre. On parle de régulation différentielle par exemple pour un système combinant un équipement solaire avec une chaudière. La régulation différentielle permet de gérer la priorité de captation de chaleur de l'énergie solaire par rapport au système solaire combiné pour le chauffage.

Régulation en fonction de l'extérieur

La régulation en fonction de l'extérieur est un processus de régulation qui fait varier la puissance du système de chauffage ou de climatisation en fonction, le plus souvent, de la température extérieure. Prenons le cas d'une chaudière avec une régulation en fonction de l'extérieur. Cette régulation va suivre une loi de chauffe ou « droite de chauffe » qui va faire varier linéairement la température de la chaudière en fonction de la température extérieure. Plus il fera froid, plus la température de la chaudière sera chaude. Par exemple, par -10°C, l'eau chaude sera produite à 70°C, …, et par 12°C extérieure, l'eau de la chaudière ne sera produite qu'à 30°.

Régulation programmable

La régulation programmation associe la régulation pour contrôler une donnée physique comme la température intérieure d'une pièce par exemple, avec une fonction de programmation impliquant, selon les heures, jours ou scénarios, des modes confort, inoccupation et hors gel.

Régulation sans fil

La régulation sans fil est un mode de régulation non filaire, c'est à dire que les connections entre sondes ou capteurs, régulateurs et actionneurs s'effectuent par voie non filaire via des réseaux locaux radioélectriques. Les données à haut débit sont ainsi transmises par ondes radio ondes hertziennes entre équipement numériques et généralement sur de courtes distances.

Réhabilitation

Travaux d'amélioration générale, ou de mise en conformité d'un logement ou d'un bâtiment avec les normes en vigueur : normes de confort électrique et sanitaire, chauffage, isolation thermique et phonique, etc. La réhabilitation peut comporter un changement de destination de l'ouvrage.

Rejets polluants

Ces résidus dégagés par la combustion des gaz (essentiellement le monoxyde de carbone (CO2) et l'oxyde d'azote (NOx) sont impliqués dans la formation de l'effet de serre. Une chaudière moderne, qui consomme moins d'énergie et offre une meilleure combustion, émet nettement moins de substances polluantes qu'une chaudière ancienne.

Rejingot

Le rejingot est la partie de l'appui de fenêtre, légèrement surélevée qui supporte la traverse basse du dormant de la fenêtre tout en évacuant l'eau vers l'extérieur.

Remontées capillaires

Migration permanente d'eau depuis le sol jusque dans les murs ou les planchers bas. Les remontées capillaires se manifestent par des taches d'humidité, d'efflorescences et peuvent provoquer le décollage des revêtements, le cloquage des enduits, le creusement des joints… Seuls les murs construits avec des matériaux poreux sont sujets aux remontées capillaires.

Rendement

Le rendement en général et le rapport entre l'énergie utile et l'énergie consommée. Il s'applique à toutes sortes d'équipement technique et qualifie ainsi l'efficacité énergétique. Le rendement d'une chaudière exprime sa capacité à récupérer l'énergie de son combustible pour la restituer au circuit de chauffage.

Rendement sur PCI

Les normes françaises et européennes ont retenu le PCI comme référence de calcul de rendement d'une chaudière. Le pouvoir calorifique inférieur PCI indique la quantité de chaleur pouvant être produite avec une certaine quantité de combustible (solide, liquide ou gazeux). Avec cette valeur de référence, les produits de combustion sont disponibles à l'état gazeux. Le rendement sur PCI exprimé en pourcentage permet d'évaluer la performance de la chaudière.

Rénovation

La rénovation dans le bâtiment, c'est améliorer la qualité de la construction, réduire sa consommation et ses dépenses en matière d'énergie. La rénovation dans le bâtiment est l'acte de rénover un bâti ou un équipement ancien ou existant afin de lui donner des caractéristiques techniques, réglementaires et esthétiques de meilleure qualité. Lorsque la rénovation est poussée en termes de travaux techniques et réglementaires, nous pouvons alors parler plus de réhabilitation, cependant la frontière entre ces termes est proche. La rénovation thermique peut à la fois s'envisager sur le bâti avec des opérations d'isolation thermique et d'étanchéité du bâti. Elle peut également s'opérer au niveau de l'amélioration du remplacement des équipements techniques existants (chaudière …) ainsi que de l'adjonction d'énergies renouvelables et les systèmes de régulation et de programmation. La réglementation thermique assujettit à une réglementation thermique. C'est l'arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants qui fait office de réglementation thermique pour les opérations de rénovation dans l'existant. La réglementation thermique assujettit à une réglementation thermique. C'est l'arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants qui fait office de réglementation thermique pour les opérations de rénovation thermique dans l'existant.

Réparation

Réfection d'une partie dégradée ou détruite d'un ouvrage quelconque : travail consistant à rendre à un équipement son aptitude à remplir sa fonction (étanchéité, chauffage…).

Résistance

Une résistance chauffante est un matériau conducteur à base de métal présentant une résistance électrique au passage d'un courant qui la porte à une température donnée par effet joule. Les résistances chauffantes sont étudiées pour délivrer une certaine température soit par rayonnement infrarouge, soit par conduction thermique en fonction de l'application de chauffage. Certaines résistances sont conçues pour délivrer peu de chaleur afin de maintenir une surface hors gel (gouttières, rampes d'accès, etc.) ou de maintenir une température de base dans un local (câbles de traçage, plancher chauffant électrique).

Résistance à la vapeur d'eau

Grandeur renseignant la capacité d'une couche de matériau ou d'un produit à s'opposer à la (diffusion de) vapeur d'eau, elle est le résultat du comportement du matériau par l'épaisseur en mètre de la couche concernée (Sd= µ x e). Symbolisée Sd, et exprimée en mètre (m), elle est également communément appelée « Epaisseur de lame d'air équivalente ». Plus la valeur Sd est faible et plus le matériau laisse passer la vapeur d'eau.

Résistance électrique

Une résistance électrique est un élément métallique protégé destiné à réchauffer par effet Joule de l'air ou de l'eau. On trouve des résistances électriques ou gaines stéatiques dans les chauffe-eaux, des résistances électriques dans les humidificateurs, des résistances électriques comme chauffage d'appoint dans des ballons solaires. C'est un élément de chauffe très pratique, facile à installer et à réguler.

Revêtement

Matériau mince ou épais recouvrant un (des) élément(s) de construction.

RGE

Le label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) est un signe de qualité délivré par un organisme certifié à une entreprise qui remplit certains critères lors de la réalisation de travaux d'économie d'énergie dans les logements (isolation des murs ou de la toiture, installation d'un équipement utilisant une énergie renouvelable, etc.). Il s'agit d'un dispositif reconnu par l'Etat : pour le particulier, le recours à une entreprise RGE pour faire des travaux ouvre droit à l'attribution de certaines aides publiques. C'est le principe d'éco- conditionnalité. Les architectes ne sont pas tenus de demander cette qualification car leur formation professionnelle prime.

ROAI - Robinet à Obturation Automatique Intégrée

Robinet à obturation automatique intégrée (ROAI) obligatoire pour toutes les installations neuves ou modifiées pour l'alimentation en gaz d'appareils de cuisson (ou machines à laver ou à sécher le linge), il est associé à un flexible à embouts vissables. Ce robinet se ferme automatiquement en cas d'excès de débit de gaz en aval du robinet (1,7m3/h pour du gaz naturel distribué à 20 mbar). Le robinet ROAI doit être accessible et manoeuvrable, installé à une hauteur comprise entre 5cm et 1,70m du sol.

Robinet thermostatique

Le robinet thermostatique agit directement sur le débit d'eau chaude d'un radiateur sur lequel il est monté. Il permet ainsi de contrôler la température ambiante de la pièce dans laquelle il est installé, ce qui est particulièrement intéressant dans les pièces bénéficiant d'apports gratuits de chaleur (ensoleillement, appareils de cuisson…). Le robinet thermostatique est un robinet manuel thermostatisable équipé d'une tête thermostatique qui permet d'agir sur le radiateur, panneau ou sèche-serviette. Le robinet thermostatique permet des économies d'énergie et est désormais un standard réglementaire.

Rooftop

Un rooftop est une unité de climatisation compacte destinée à être placée en toiture du local à climatiser (comme l'indique son nom). Le rooftop souffle directement l'air climatisé à bonne température dans un réseau de gaines le distribuant. Ce type de climatiseur courant dans les installations industrielles et les centres commerciaux en France est aussi très utilisé pour la climatisation centrale des habitats individuels aux USA.

RSD - Règlement Sanitaire Départemental

Le règlement sanitaire est un texte réglementaire régit par le Département d'ou l'appellation Règlement Sanitaire Départemental, et qui formule les prescriptions en matière d'hygiène et de santé. Pour en faciliter l'établissement dans tous les départements, le ministère de la Santé a établi un Règlement sanitaire départemental type ou RSDT.

RT - Réglementation Thermique

La réglementation thermique française est la réglementation encadrant la thermique des bâtiments pour les constructions neuves en France. Elle a pour but de fixer une limite maximale à la consommation énergétique des bâtiments neufs pour le chauffage, la ventilation, la climatisation, la production d'eau chaude sanitaire et l'éclairage. L'actuelle réglementation en vigueur est la réglementation thermique 2012 (RT 2012). Elle succède à plusieurs versions antérieures, aux exigences et aux champs d'application croissants : réglementation thermique 1974 (RT 1974 ou RT74), réglementation thermique 1988 (RT 1988 ou RT88), réglementation thermique 2000 (RT 2000) et réglementation thermique 2005 (RT 2005).

RT 2005

La réglementation thermique RT2005 à remplacé la RT2000 . Ce texte a pour pour objectif une diminution de 40% de la consommation énergétique en 2020. Les orientations de la RT 2005 sont : - Imposer un maximum de consommation énergétique - Introduire les EnR dans les systèmes de référence (chaudière bois, pompe à chaleur, eau chaude sanitaire solaire….) - Favoriser la conception bioclimatique (orientation, apports et protections solaires) - Renforcer les exigences sur le confort d'été en prenant mieux en compte l'inertie thermique du bâtiment - Renforcer les exigences sur le bâti et les équipements.

RT 2010

C'est la réglementation thermique en préparation et en continuité de la RT 2005. Sans pouvoir présumer des résultats, elle sera encore plus draconienne en termes de performance énergétique du bâtiment et de réduction de gaz à effet de serre. Pour mettre en place sérieusement les dispositions du Grenelle de l'Environnement, la réglementation RT 2010 devra être quelque peu décalée et passer avec un autre vocable : la RT 2012. Cette nouvelle réglementation thermique renforce la prise en compte des énergies renouvelables et des équipements à haute performance énergétique avec un cap qu'est le bâtiment basse consommation ou BBC.

RT 2012

La réglementation thermique RT 2012 est obligatoire pour toute construction neuve, à partir du 1er janvier 2013, dépôt de PC. La RT 2012 fixe une consommation moyenne d'énergie primaire de 50 kWh/m².an. Et ce relativement aux 5 usages les plus importants que sont le chauffage, la climatisation, la production d'eau chaude sanitaire, l'éclairage, et les auxiliaires électriques tels pompe et ventilateurs. Ce seuil de consommation oblige par ailleurs à concevoir et à réaliser différemment le bâtiment. 1°) Une éco-conception tenant compte des apports gratuits (solaire passif par exemple), des ombres projetées, des vents dominants. Ainsi qu'un bâti protégé et fortement isolé avec une réduction drastique des ponts thermiques avec de plus une perméabilité forte (qui sera contrôlée sur le chantier et à la réception des ouvrages). Avec la RT 2012, c'est un nouveau coefficient Bio sans unité qui caractérisera la performance du bâti. 2°) Des équipements de chauffage et autres à haute efficacité énergétique : chaudière à condensation, pompe à chaleur, régulation et programmation fines, … 3°) Des systèmes de récupération d'énergie, comme la ventilation double flux avec échangeur récupérateur d'énergie 4°) Un usage des énergies renouvelables comme le solaire dont la contribution favorise l'obtention du niveau BBC de 50 kWh/m².an. 5°) Usage d'équipements produisant eux-mêmes l'énergie, en l'occurrence les panneaux photovoltaïques, les micro ou mini-cogénérateurs. Zoom sur le Bbio de la RT 2012. BBio pour besoins climatiques est un indicateur qui détermine les besoins en énergie du bâtiment, sans tenir compte des équipements futurs. C'est dire que le bâti doit être lui-même économe. Le Bbio intègre l'isolation thermique, les apports internes et externes et la ventilation ainsi que d'autres paramètres tels que l'éclairage naturel. Le Bbio max sera à ne pas dépasser dans la RT 2012. Il sera modulé en fonction du type d'occupation du bâtiment et de sa catégorie C1 (non climatisé) ou C2 (climatisé). A noté que la ventilation est prise en base dans le Bbio avec un système de VMC double-flux avec récupération d'énergie à efficacité 50%). Zoom sur le Cep de la RT 2012. Comme dit précédemment le Cep prend en compte les 5 usages de consommation que sont le chauffage, la climatisation, la production d'eau chaude sanitaire, l'éclairage, et les auxiliaires électriques tels pompe et ventilateurs. De même que pour le Bbio, le Cep sera modulé en fonction du type de bâtiment et de sa catégorie C1 ou C2 (climatisé), de la zone géographique, de la surface moyenne des logements. Autour d'une valeur moyenne de 50 kWh/m².an, les valeurs de Cep de la RT 2012 pourront ainsi varier de 40 à 140 kWh/m².an.

une équipe

aucune sous-traitance
nos propres techniciens

entreprise rge

des compétences

expert multi-énergies reconnu
réalisation dans les règles de l'art

des économies

les plus grandes marques
fournies/posées au meilleur prix

des garanties

qualifications RGE officielles
assurances RC / Décennale

des délais courts

durée d'intervention garantis
Chaudière installée en 1 journée !

un SAV Dédié

maintenance/entretien assurés
extension de garantie à 4 ans

Avec elyotherm, économisez l'énergie, pas la Qualité !
quote left 03-11-2015
Impeccable
[ avis laissé par Valla le 03-11-2015 | Changement de chaudière Gaz ]
quote right 03-11-2015

quote left 02-07-2011
Je vous remercie de votre promptitude.
[ avis laissé par Jacques BURNET le 02-07-2011 | Désembouage ]
quote right 02-07-2011

quote left 25-01-2016
Très bon contact clientèle. Merci.
[ avis laissé par DAHAN Sidney le 25-01-2016 | Désembuage hydrodynamique ]
quote right 25-01-2016

quote left 14-01-2011
J'ai été grandement satisfaite de vos services et que la qualité du chauffage est désormais excellente
[ avis laissé par Marie-Hélène DECULTIEUX le 14-01-2011 | Désembouage hydrodynamique ]
quote right 14-01-2011

quote left 11-04-2016
Encore bravo pour la prestation impeccable de votre équipe
[ avis laissé par CLAUDE Denis le 11-04-2016 | Installation chaudière FRISQUET HYDROCONFORT ]
quote right 11-04-2016

quote left 19-11-2015
Très bon travail et équipe
[ avis laissé par CAREL le 19-11-2015 | Installation Frisquet Hydromotrix condensation ]
quote right 19-11-2015

quote left 20-12-2014
Bon travail, sérieux.
[ avis laissé par Pierre Bernard le 20-12-2014 | Installation wiessmann vitodens 222F 26kW ]
quote right 20-12-2014

quote left 29-11-2012
Bonjour, Juste pour vous signaler le comportement très "pro" de vos collaborateurs hier après midi pour le changement de notre CE. Cordialement
[ avis laissé par Mathilde le 29-11-2012 | Remplacement chauffe-eau électrique ]
quote right 29-11-2012

quote left 18-12-2014
Travail bien effectué. Respect du chantier (Très propre !)
[ avis laissé par MESLEM le 18-12-2014 | Installation chaudière Saunier Duval condensation + Radiateur ]
quote right 18-12-2014

quote left 01-03-2012
Merci pour votre compréhension, et pour la qualité de votre accueil.
[ avis laissé par Isabelle MONTREUIL le 01-03-2012 | Remplacement chauffe-eau ]
quote right 01-03-2012

 
la société
Artisan plombier chauffagiste, ELYOTHERM, expert RGE « toutes énergies », intervient sur Lyon, sa région et ses départements limitrophes.
 
notre adresse
  • ELYOTHERM SAS
  • 10 chemin de Crépieux
  • 69300 CALUIRE ET CUIRE
 
restez connectés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

 
contactez-nous
TOP