erp eco-conception chauffage eau chaude sanitaire

Tout savoir sur l'ErP pour le chauffage et l'ECS


Depuis le 26 septembre 2015, les exigences issues de la directive européenne sur l'écoconception 2009/125/CE des produits (connue aussi sous le nom « ErP » pour « Energy related products »en relation avec la consommation d'énergie (directive Étiquetage énergétique 2010/30/CE) doivent s'appliquer sur les équipements de chauffage (chaudière condensation, pompe à chaleur, …) et de production d'eau chaude sanitaire (chauffe-eau électrique, thermodynamique, …) impactant fortement le marché de la rénovation énergétique.

L'objectif de ces directives est, d'une part, de réduire les impacts environnementaux (émissions de gaz à effet de serre, consommations d'énergie, etc.) des nouveaux produits mis sur le marché et, d'autre part, de sensibiliser le particulier sur leurs performances et leurs consommations d'énergie et, par conséquent, de les comparer entre eux pour éliminer les plus mauvais !

Les produits de génie climatique sont segmentés en 24 lots faisant l'objet d'un règlement d'exécution : mais nous allons nous intéresser en particulier à deux lots, le premier dédié aux équipements de chauffage et le second, aux équipements de production d'eau chaude sanitaire.

Quatre exigences de performance vont s'appliquer :

  • une exigence sur le rendement saisonnier de l'équipement ;
  • une exigence sur l'information auprès du consommateur, avec l'étiquetage ;
  • une exigence sur les émissions de bruit ;
  • et une exigence sur les émissions d'oxyde d'azote, le NOx.

Ces quatre exigences n'entrent pas en vigueur au même moment, elles vont se mettre en œuvre progressivement jusqu'en 2018 ; les exigences de rendement seront renforcées pour les chaudières jusqu'en 2017 et celles concernant les NOx n'entreront en vigueur qu'à compter de 2018 pour tous les types d'équipement.

 

Mise à jour au 01/04/2017

Dès le 26 septembre 2017, 2 évolutions ERP seront à prendre en comptent par la filière :

  • obligation d'éco-concevoir les ballons de stockage au minimum en classe C.
  • renforcement de l'écoconception pour les PAC : taux d'efficacité énergétique d'au moins 110% (jusqu'à 125% pour les PAC basse température).
  • les exigences applicables à l’efficacité énergétique pour le chauffage de l'eau selon le profil de soutirage déclaré seront renforcées pour tous les dispositifs de chauffage mixtes et pour tous les chauffe-eau.
  • les exigences applicables aux pertes statiques pour les ballons d'eau chaude entreront en vigueur : Q ≤ 16,66 + 8,33 x V0,4 Watts.
  • l'étiquette des équipements de production d’eau chaude comprenant jusqu'alors 7 classes (de G à A) passera de F à A+, F représentant la classe la plus basse.
  • entrée en vigueur des exigences applicables au niveau de puissance acoustique pour les PAC dont la puissance thermique nominale est ≤ 70 kW.
  • l'écoconception pour les chaudières biomasse débutera en 2020 et en 2022 pour les appareils indépendants.

Dès le 26 septembre 2018 :

  • entrée en vigueur d'une nouvelle exigence relative aux émissions d'oxydes d'azote (NOx) : exclusion du marché des appareils dont le taux de NOx dépasse les 56mg/kWh.
  • l'exception actuelle permettant encore l'installation de chaudières conventionnelles dans les configurations de type B11 (à tirage naturel ou VMC) ne suffira plus à installer des chaudières conventionnelles classiques et les chaudières à condensation y seront toujours complexes à poser du fait de l'évacuation des produits de combustion ; de nouvelles chaudières de type B11 ou des versions de modèles existants devraient être lancés en 2018.

 

À partir du 26/09/2015, les fabricants n'auront donc plus le droit de mettre sur le marché des produits qui ne sont pas conformes. Les distributeurs auront par contre toujours le droit de commercialiser sans problème les produits stockés et les installateurs de les mettre en œuvre (attention aux liquidations de vieux stock par certains installateurs !). Pour se conformer à cette nouvelle exigence européenne, le leader européen Viessmann a par exemple décidé de ne conserver au sein de sa gamme de chaudières fioul que celles utilisant la technique de condensation. Le fabriquant a ainsi annoncé début septembre : « D'ores et déjà, notre stock de chaudières fioul très basse température Vitola 200 et 222 est épuisé ».

La directive éco-conception n'interdit pas à proprement parler les chaudières standard et les chaudières basse température : cependant, à l'heure actuelle, les chaudières basse température et les chaudières standard ne répondent pas aux exigences de rendement, ce qui les exclut automatiquement du marché au profit des chaudières à condensation.

Il existe cependant une exception pour les chaudières de « type B1 », qui peuvent quand même être installées à titre dérogatoire. Bien que la directive favorise fortement le recours à une chaudière à condensation, une exception concerne l'installation d'une chaudière standard de type B1, équipée d'un coupe tirage dans le cas d'appartements équipés de conduits de fumée maçonnés collectifs ou d'une évacuation collective de type VMC Gaz. En effet, il est interdit de raccorder une chaudière à condensation sur ce type de conduit de fumée. Pour que l'installation soit possible, la solution consiste soit à tuber le conduit maçonné existant, soit à installer une ventouse en façade, à condition d'avoir l'accord préalable de la copropriété et de la collectivité ce qui n'est pas toujours évident !

Cette réglementation est étroitement liée à une autre réglementation européenne qui généralise l'étiquetage énergétique des produits. Des étiquettes font leur apparition sur ces produits et présentent une grande diversité. Un deuxième palier est déjà prévu pour le 26 septembre 2017 et une révision sera effectuée pour 2019. Les exigences vont augmenter petit à petit. C'est désormais le principe de cette réglementation qui va progressivement éliminer du marché européen les produits les moins performants et les moins vertueux.

Il y a déjà eu des précédents. Les moteurs électriques des pompes et les circulateurs ont déjà été impactés par la réglementation, en juin 2011 pour les uns et en janvier 2013 pour les autres. Enfin, les appareils de chauffage indépendants (poêles) seront concernés qu'à partir de 2022 (car les rendements des chaudières bois ont du mal à dépasser en majorité le seuil de 86%), avec un étiquetage dès 2018. Les appareils de chauffage électrique direct (ex. radiateurs électrique) sont eux aussi exclus de cette obligation, lobbying nucléaire franco-français oblige, qui n'a pas voulu voir apparaître des étiquette mauvaise en « F » ou « G » sur leurs produits !

 

Textes réglementaires : Règlements européens n° 811/2013 812/2013 813/2013 814/2013

 

L'ERP en 8 questions

 

ErP ça veut dire quoi ?

ErP signifie Energy Related Products. Cette appellation rassemble tous les produits qui consomment de l'énergie ou qui ont un impact sur la consommation d'énergie (le système de ventilation d'un bâtiment par exemple). Cette directive concerne beaucoup de produits, dont les appareils domestiques et professionnels de traitement de l'air, de chauffage et de production d'eau chaude.

 

ErP ça sert à quoi ?

Cette politique européenne vise à améliorer l'efficacité énergétique des appareils dans l'Union Européenne afin de contribuer à la protection de l'environnement. Elle est déclinée en 2 Directives : Eco-conception et Etiquetage énergétique.

Les objectifs de la Directive Ecoconception :

  • Générer des économies d‘énergie
  • Augmenter l‘efficacité énergétique
  • Réduire la consommation énergétique de 20%
  • Réduire les émissions de CO2 de 20%
  • Augmenter la sécurité en approvisionnement d‘énergie
  • Améliorer la compétitivité de l'industrie européenne de chauffage
  • Développer un grand marché pour les technologies nouvelles efficientes

 

Qu'est-ce que ça va changer concrètement ?

Directive ECO CONCEPTION

Les produits commercialisés ou installés à partir de l'entrée en vigueur devront désormais répondre à un niveau minimum de performance énergétique pour être autorisés à la vente.

Directive ETIQUETAGE ENERGETIQUE

Pour faciliter le choix du consommateur entre plusieurs produits destinés au résidentiel, l'étiquette indiquant les performances énergétiques et acoustiques de chaque appareil est désormais obligatoire.

 

Quel avantage pour le consommateur ?

C'est l'assurance que les produits les plus « énergivores » du marché vont disparaitre, de pouvoir comparer les performances des appareils selon un même référentiel, et ainsi de choisir en toute connaissance de cause.

Dans le résidentiel, grâce à l'étiquetage énergétique, le consommateur bénéficiera désormais d'une lecture plus facile de la performance énergétique des produits. L'indication claire de la consommation électrique et des émissions sonores de chaque appareil facilitera sa comparaison et son choix.

 

Les rôles de chacun ?

Fabricants et / ou importateurs et/ou fournisseurs

Commercialisent des produits conformes à l'ErP et affichent leur niveau de performance (via classe et/ou étiquette énergétique et/ou fiche produit); Il fournit aux vendeurs les supports pour l'affichage et/ou l'information obligatoire.

Distributeurs, détaillant ou toute autre personne qui vend, loue, offre en location-vente ou expose des produits à destination de l'utilisateur final

Achètent des produits répondant à l'ErP (à partir des dates indiquées) et communiquent les informations obligatoires. Ils peuvent continuer d'écouler les produits disponibles en stock chez eux avant cette date jusqu'à épuisement de ce stock.

Artisans, installateurs, exploitants, professionnels de la prescription

Sélectionnent, installent des produits conformes à l'ErP et remplacent les produits existants par des produits identiques conformes à l'ErP.

Pour tous les professionnels, la directive Etiquetage prévoit des obligations d'étiquetage ou d'information à respecter à compter de la date d'entrée en vigueur de la réglementation pour les produits résidentiels :

  • La classe énergétique sur tout type de support présentant le produit (publicité, site web, catalogue, devis …).
  • L'étiquette énergétique complète et la fiche produit, lorsque le produit est en rayon.

 

Quels sont les pays concernés ?

Les Açores, l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la Bulgarie, les Canaries, Chypre, la Croatie, le Danemark, l'Espagne, l'Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Guadeloupe, la Guyane, la Hongrie, l'Irlande, l'Islande, l'Italie, le Liechtenstein, la Lituanie, la Lettonie, le Luxembourg, Madère, la Martinique, Malte, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Réunion, la Roumanie, le Royaume-Uni, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, la Slovaquie, la Slovénie, la Suède et la Turquie.

 

Quel est le calendrier de mise en œuvre de la directive ERP ?

26.09.2015 (renforcement 26.09.2017) : Générateurs de chauffage et combinés chauffage/eau chaude (jusqu'à 400 kW)

≤ 70 kW : rendement saisonnier ƞs
>70 kW ≤ 400 kW : rendement à charge nominale et partielle η100% / η30%

26.09.2015 (renforcement 26.09.2017) : Combinés chauffage/eau chaude (jusqu'à kW)

Efficience énergétique : rendement de production ECS ƞwh

26.09.2015 (renforcement 26.09.2017) : Ballon d‘eau chaude ou ballon tampon primaire (jusqu'à 2000 L)

Pertes d‘entretien statiques PES

26.09.2015 : Pompes à chaleur

Coefficient de performance nominal ou coefficient sur énergie primaire nominal
Puissance acoustique LWA

26.09.2018 : Générateurs de chauffage, combinés chauffage/eau chaude et générateurs d‘eau chaude (jusqu‘à70 kW) - gaz et fioul

Emissions NOx

01.08.2015 : Circulateurs indépendants et intégrés

indice d'efficacité énergétique

 

classe efficacite energetique generateur chauffage
Générateurs de chauffage et systèmes combinés
classe efficacite energetique generateur et ballon eau chaude
Générateurs et ballons d'eau chaude

 

 

Cette nouvelle norme va-t-elle entraîner une hausse des prix des produits ?

Les nouvelles chaudières ErP intègrent des composants plus onéreux (notamment les circulateurs). Des hausses de tarifs ont donc souvent été appliquées sur ces produits.

Mais cette directive permettra à moyen et long terme de réduire la consommation énergétique et donc de réaliser des économies qui permettront d'absorber les potentielles légères hausses de prix d'achat.

 

 

 

NOS 3 RECOMMANDATIONS

1 - Nous vous recommandons bien évidemment de bien tenir compte de l'étiquette énergie pour :

  • vous orienter vers des chaudières, pompes à chaleur, ballons, équipements solaires ... de catégories A, A+, A++ et A+++ :  c'est pour vous l'assurance d'un équipement à haute efficacité énergétique et d'économies d'énergie sur le long terme.
  • Comparer également les informations comme le niveau sonore surtout si votre chaudière est installée de manière isolée (ex. chaufferie, sous-sol) mais plutôt dans votre logement comme une cuisine par exemple.

2 - Exigez de votre installateur des chaudières marquées de cette étiquette énergie au moment de la présentation de l'offre devis (mentionnant notamment l'ETAS ηs, la classe énergétique ...) pour :

  • avoir l'assurance de vous équiper de chaudières récentes et neuves, sous garantie et réglementaires !
  • être sûr d'acheter la chaudière et sa performance.

3 - Vérifier tout de même que l'étiquette présentée est bien la bonne en la vérifiant sur d'autres support, l'étiquette énergie étant également présente par exemple sur tout document technique ou promotionnel.

NOTA : il faut certes tenir compte de l'étiquette énergie qui donne la performance intrinsèque de telle ou telle chaudière (ou pompe à chaleur et autres). Mais ensuite, cela ne présage en rien de votre bilan énergétique. Celui-ci pourra ainsi être bon ou mauvais, et votre facture énergétique également. D'autres paramètres rentrent en jeu et conditionnent réellement votre consommation finale et votre facture énergétique : la température à laquelle vous vous vous chauffer, et plus généralement vos usages et habitudes, le mode de régulation et programmation, … Si votre équipement de classe énergétique A+++ est mal régulé et que vous vous chauffez les fenêtres ouvertes, vos consommations seront plus importantes que votre voisin qui possède une chaudière de classe « C » avec une très bonne régulation et des usages disons économes !

 

 

LES ETIQUETTES ENERGETIQUES

L'étiquette a pour intérêt de présenter graphiquement les informations essentielles sur les performances des équipements de confort.

Tous les produits pris en compte par la directive EcoDesign (ou ErP) seront porteurs d'un affichage de leurs principales caractéristiques énergétiques : l'indication du fabricant ou fournisseur, sa référence, sa classe d'efficacité pour chaque usage (chauffage / production d'eau chaude sanitaire) selon un graphique en barres bien connu du rouge au vert, l'indication de puissance thermique nominale du générateur ou de puissance acoustique, et selon le cas, une information de fonctionnement (ex. mode heures creuses).

 

exemple etiquette energie chaudiere gaz mixte
exemple etiquette energie produit combine chauffage mixte

 

Profil de soutirage

Le profil de soutirage est une séquence normalisée de puisage d'eau sur 24 heures. Il indique la capacité de l'appareil à produire une plus ou moins grande quantité d'eau chaude sanitaire. Il existe 8 profils de soutirage, allant de 3XS (capacité la plus petite) à XXL (capacité la plus grande). Deux chauffe-eau à volume de ballon identique peuvent présenter des profils de soutirage différents. Deux chauffe-eau ayant le même profil de soutirage peuvent présenter deux volumes de ballon différents.

 

production ecs profils de soutirage erp

 

Attention : le « profil de soutirage » constitue est un des éléments qui intervient dans la détermination de la classe d'efficacité énergétique d'un appareil. Cependant, seul, il est insuffisant pour définir le besoin en eau chaude sanitaire. Les V40 et V40td minimaux associés aux nombres de pièces d'un logement et aux nombres d'occupants permanents, constituent des indicateurs pertinents pour déterminer le dimensionnement des produits et répondre ainsi aux besoins en eau chaude sanitaire d'un logement avec : le type d'abonnement du foyer au réseau de distribution électrique (option base ou option heures pleines / heures creuses), l'espace disponible pour installer le chauffe-eau, le lieu d'installation du chauffe-eau (volume chauffé ou non chauffé), la qualité de l'eau selon la région …

 

Pertes d'entretien

Ce sont les pertes d‘énergie en Watts d‘un générateur ou ballon d‘eau chaude à une température de stockage de 60°C et une température ambiante de 20°C. Elles servent de base pour la détermination d‘une étiquette énergétique en fonction du volume de stockage en Litres. Donc seule l'isolation compte, pas le comportement de charge.

A+ : S < 5.5 + 3.16 V0.4
A : 5.5 + 3.16 V0.4 ≤ S < 8.5 + 4.25 V0.4
B : 8.5 + 4.25 V0.4 ≤ S < 12 + 5.93 V0.4
C : 12 + 5.93 V0.4 ≤ S < 16.66 + 8.33 V0.4
D : 16.66 + 8.33 V0.4 ≤ S < 21 + 10.33 V0.4
E : 21 + 10.33 V0.4 ≤ S < 26 + 13.66 V0.4
F : 26 + 13.66 V0.4 ≤ S < 31 + 16.66 V0.4
G : S > 31 + 16.66 V0.4

 

classe energetique en fonction du volume de stockage

 

 

Classe d'efficacité énergétique

Elle est définie selon une méthode de mesure normalisée, ainsi que des dispositions imposées par la réglementation, qui associent consommation d'énergie et performance de production d'eau chaude sanitaire. La réglementation fixe 7 classes d'efficacité énergétique, allant de A pour les appareils les plus performants à G pour les moins performants.

ηs Efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage : L'efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage est notée ηs (à prononcer « eta - s »). Pour une chaudière d'une puissance thermique nominale ≤ 70 kW, elle est égale à la moyenne pondérée de l'efficacité utile à la puissance thermique nominale et de l'efficacité utile à 30% de la puissance thermique nominale, exprimée en %, corrigée par des contributions tenant compte des régulateurs de température, de la consommation d'électricité auxiliaire, des pertes thermiques en régime stabilisé et de la consommation d'électricité du brûleur d'allumage. Pour un générateur ≤ 70 kW, les calculs sont les suivants :

ηs = ηson – Ʃ F(i) = F1 + F2 + F3 + F4
        avec ηson = 0,85 x η1 + 0,15 x η4

F1 = 3,0% (coefficient fixe)
F2 = consommation électrique
F2 = 2,5 x  0,15 x elmax + 0,85 x elmin + 1,3 x PSB  x 100%
                                0,15 x P4 + 0,85 x P1

F3 = perte à l'arrêt
F3 = 0,5 x  Pstby  x 100%
                    P4

F4 = perte veilleuse = 1,3 x Pign / P4

η1 = rendement à 30% - P1 = puissance à 30%
η4 = rendement à 100% - P4 = puissance à 100%

Pstby = pertes à l'arrêt
elmin = puissance électrique absorbée (sans pompe de chauffage) à P1
elmax = puissance électrique absorbée à P4
PSB = puissance électrique absorbée à l'arrêt

A partir du 26/09/2015, les produits doivent répondre à ces critères :

  • chaudière gaz et fioul Pu < 70kW : ηs > 86%
  • chaudière type B1 (Pu<10kW simple service, Pu<30kW mixte) : ηs > 75%
  • pompe à chaleur basse température Pu<400kW : ηs > 115%
  • chaudière électrique Pu<400kW : ηs > 30%
  • Cogénération Pu<400kW - Pelec<50kW : ηs > 86%

 

ηwh Efficacité énergétique pour le chauffage de l'eau

L'efficacité énergétique pour le chauffage de l'eau d'un dispositif de chauffage mixte est notée ηwh (à prononcer « eta - wh). Elle est calculée comme le rapport entre l'énergie de référence (Qréf) du profil de soutirage déclaré et l'énergie requise pour la produire.

ηwh (%) =  Quantité d'énergie nécessaire en théorie (Qréf) 
                   Quantité réellement consommée par l'appareil

Pour les générateurs ≤ 70 kW, le rendement de production ECS ηwh conditionne l'étiquette énergétique, et doit être d'un seuil mini en fonction du profil de soutirage :

erp rendement minimum production ecs

classe energetique fonction profil de soutirage

 

 

Consommation annuelle d'électricité

Elle est exprimée en kWh. La technologie du chauffe-eau thermodynamique, en puisant les calories dans l'air pour chauffer l'eau, est tributaire des conditions climatiques. C'est pourquoi la consommation annuelle d'électricité diffère selon le lieu d'utilisation de l'appareil. Trois valeurs sont indiquées correspondant à trois climats européens : le climat le plus froid est représenté en bleu foncé sur la carte de l'Europe, le climat tempéré en bleu moyen et le climat le plus chaud en bleu clair. Plus les conditions climatiques sont favorables, plus le chauffe-eau thermodynamique fait appel aux énergies renouvelables et consomme donc moins d'électricité pour produire de l'eau chaude sanitaire. La France est découpée grossièrement en deux zones climatiques : L'est de la France, coloré en bleu moyen, correspond à des conditions climatiques « tempérées » ; L'ouest de la France, coloré en bleu clair, correspond à des conditions climatiques « chaudes ».

 

Niveau de puissance acoustique

Le pictogramme acoustique « intérieur » correspond au niveau de bruit perçu à l'intérieur du logement. Le pictogramme acoustique « extérieur » correspond au niveau de bruit perçu à l'extérieur du logement. Les chauffe-eau électriques à accumulation présentent un niveau sonore si faible qu'une valeur forfaitaire de 15 décibels leur a été attribuée.

 

Fonctionnement en tarif heures creuses

Lorsque ce pictogramme figure sur l'étiquette énergie de l'appareil, le chauffe-eau a été conçu spécifiquement pour fonctionner durant les heures creuses et permettre ainsi à l'utilisateur de bénéficier d'une tarification réduite de l'électricité. Le profil de soutirage indiqué sur l'étiquette tient compte de cette spécificité. En cas de besoin supplémentaire en eau chaude, le consommateur peut cependant faire fonctionner son appareil durant les heures pleines. En l'absence de ce pictogramme, le chauffe-eau est raccordé au réseau électrique et alimenté en permanence.

 

 

Les différentes étiquettes énergétiques

Il existe différents modèles d'étiquettes énergie. En effet, l'étiquette énergie comporte par exemple des indications selon le mode de production d'eau chaude sanitaire. Le chauffe-eau électrique à accumulation et le chauffe-eau thermodynamique relevant de deux technologies distinctes, chacun d'eux dispose de sa propre étiquette énergie.

De même, il existe une étiquette énergie pour un « produit combiné » ou « système », c'est-à-dire l'association par exemple d'une chaudière gaz condensation et d'une régulation sur température extérieure. Trois types de produits combinés sont considérés :

  • produit combiné constitué d'un dispositif de chauffage des locaux, d'un régulateur de température et d'un dispositif solaire
  • produit combiné constitué d'un dispositif de chauffage mixte, d'un régulateur de température et d'un dispositif solaire
  • produit combiné constitué d'un chauffe-eau et d'un dispositif solaire

Les composants d'un produit combiné doivent répondre aux exigences des règlements écoconception. Un système associant une pompe à chaleur et une chaudière gaz ou fioul, c'est la pompe à chaleur qui est considérée comme le générateur principal.

Cas particuliers

Le « système » intégrant un préparateur sanitaire ou un chauffe-eau solaire individuel (CESI) : Une chaudière chauffage seul associée à un préparateur sanitaire ou un chauffe-eau solaire bivalent ne constitue pas un « produit combiné ». La chaudière ne produisant pas d'eau chaude, l'association de cette chaudière à un préparateur sanitaire ou à un chauffe-eau solaire ne peut améliorer la performance de la chaudière en sanitaire. L'efficacité énergétique de ce système pour le chauffage de l'eau est calculée par le fabricant.

Un chauffe-eau électro-solaire ne dispose pas d'étiquette énergie : L'appoint électrique n'est pas considéré comme un générateur par les règlements. Seul le ballon dispose donc d'une étiquette énergie « ballon d'eau chaude ».

 

Chauffe-eau thermodynamique

etiquette energetique chauffe eau thermodynamique
Cet appareil de production d'eau chaude sanitaire présente quatre informations essentielles : son niveau de performance, sa puissance selon son implantation dans l'une des trois zones climatiques européennes, les niveaux de puissance acoustique intérieure et extérieure, et le mode de fonctionnement en heures creuses si disponible.

 

PAC Moyenne et Haute Température (simple service)

etiquette energetique pompe a chaleur pac moyenne haute temperature
Les étiquettes d'informations sur les pompes à chaleur aérothermiques de moyenne température (55°C) font partie de celles qui demandent une précaution de lecture. Les performances de ces générateurs sont sensibles à la température de l'air extérieur, et les données de puissance sont affichées pour trois zones climatiques européennes : Europe du Nord et climat continental ; Europe centrale ; Europe du Sud et façade maritime. Les étiquettes mentionnent ces puissances sous une loi d'eau à 35 °C.

 

Chauffe-eau solaire

etiquette energetique chauffe eau solaire cesi
Comme les systèmes thermodynamiques, les systèmes solaires présentent des informations de puissance selon trois zones climatiques européennes, caractérisées dans ce cas par l'ensoleillement local : pays du Nord (Scandinavie) ; centre de l'Europe (des parallèles de l'Écosse au Nord de l'Italie) ; Sud de l'Europe.

 

Produit combiné incluant un dispositif solaire

etiquette energetique produit combine avec dispositif solaire
L'étiquette indique deux informations essentielles : la classe d'efficacité énergétique pour le chauffage de l'eau, l'indication de la possibilité ou non d'inclure un capteur solaire et un ballon d'eau chaude dans le produit combiné.

 

Chauffe-eau électrique

etiquette energetique chauffe eau electrique
L'étiquette indique quatre information essentielle : le profil de soutirage, la classe d'efficacité énergétique, la consommation annuelle d'électricité, le niveau de puissance acoustique, et le mode de fonctionnement en heure creuse.

 

Ballon d'eau chaude et ballon tampon

etiquette energetique ballon eau chaude tampon
L'étiquette énergétique des ballons d'eau chaude, ainsi que des ballons tampons, présente trois informations essentielles : son niveau de performance (classe énergétique), les pertes d'entretien statique Pes en Watt arrondi à l'entier le plus proche, la capacité de stockage en litres.

 

PAC Double Service (chauffage + ECS)

etiquette energetique pompe a chaleur pac double service
L'étiquette distingue le niveau de performance en chauffage et en production d'eau chaude sanitaire. Elle souligne les performances sous les trois climats européens et, éventuellement, le mode de fonctionnement en heures creuses.

 

Chaudière condensation (gaz ou fioul) simple service

etiquette energetique chaudiere simple service chauffage seul
L'étiquette énergétique des dispositifs de chauffage par chaudière simple service, présente trois informations essentielles : la classe d'efficacité saisonnière pour le chauffage des locaux (ETAS), la puissance thermique nominal en kW arrondi à l'entier le plus proche, le niveau de puissance acoustique à l'intérieur en dB.

 

Chaudière condensation (gaz ou fioul) double service

etiquette energetique chaudiere double service
L'étiquette énergétique des dispositifs de chauffage mixte par chaudière, présente quatre informations essentielles : le profil de soutirage, la classe d'efficacité saisonnière pour le chauffage des locaux (ETAS), la classe d'efficacité saisonnière pour le chauffage de l'eau, la puissance thermique nominal en kW arrondi à l'entier le plus proche, le niveau de puissance acoustique à l'intérieur en dB.

 

Cogénération

etiquette energetique eco generateur cogeneration
Cette solution de production de chaleur et d'électricité est caractérisée par son niveau global de performance, sa puissance thermique, sa puissance acoustique et sa capacité de production d'électricité.

 

Combinaison de produits

etiquette energetique combinaison de produit
Associer un générateur mixte - généralement une chaudière gaz ou fioul - avec des panneaux solaires, un ballon, une régulation performante, un module d'appoint constitue aussi une étiquette à part entière. Il s'agit de synthétiser les caractéristiques des produits à l'aide des données de chaque équipement ou en s'aidant d'un éditeur d'étiquettes, disponible sur internet.

 

En savoir + :

Etiquetage énergétique des dispositifs de chauffage des locaux, des dispositifs de chauffage mixtes, des produits combinés constitués d'un dispositif de chauffage des locaux, d'un régulateur de température et d'un dispositif solaire et des produits combinés constitués d'un dispositif de chauffage mixte, d'un régulateur de température et d'un dispositif solaire.

Etiquetage énergétique des chauffe-eau, des ballons d'eau chaude et des produits combinés constitués d'un chauffe-eau et d'un dispositif solaire

 

 

Influence des accessoires de régulation

Certains accessoires de régulation (régulateur, thermostat) tels une régulation sur température extérieure, une sonde d'ambiance avec compensation, un thermostat d'ambiance modulant ... peuvent améliorer la classe d'énergétique d'un générateur.

Prenons l'exemple avec les 2 étiquettes ci-dessous pour la chaudière « Viessmann Vitodens 333-F » qui a un rendement saisonnier "de base" ηs = 94%. Sa régulation sur température extérieure « Vitotronic 200 » (incluse en standard et de classe II) lui fait gagner 2 points, ce qui permet d'obtenir d'origine un ηs = 96% pour cette chaudière et la classant en A. Mais en lui rajoutant simplement une commande déportée de classe VI comme le « Viessmann Vitotrol 200-A » qui incorpore une sonde de température d'ambiance (utilisée alors en compensation), la classe énergétique de la chaudière gagne encore 2 points pour s'établir à ηs = 98%, la positionnant alors en classe énergétique A+, soit encore 2% d'économies d'énergie annuel ! Ceci démontre bien toute l'importance d'être bien conseillé pour choisir une régulation performante pour son générateur.

 

En savoir+ : Comprendre les différentes régulations de chauffage

 

classe efficacite energetique regulation erp

 

Les différentes classes des régulateurs

Le tableau ci-dessous indique le nombre de points d'ETAS (ηs) supplémentaires attribués à un équipement de chauffage par rapport à son rendement saisonnier initial.

 

Classe I
Thermostat d'ambiance marche/arrêt
ηs + 1 point
Thermostat d'ambiance qui contrôle la mise en route et l'arrêt d'un dispositif de chauffage. Les paramètres de performance, y compris la précision de l'hystérésis et du régulateur de température de la pièce, sont déterminés par la construction mécanique du thermostat.

 

regulateur classe 1 i thermostat d ambiance on off tor 

Classe II
Régulateur climatique avec compensation, pour une utilisation avec les dispositifs de chauffage modulant
ηs + 2 points
Régulateur de la température de départ de l'eau du dispositif de chauffage qui fait varier le point de consigne de la température que doit avoir l'eau qui quitte le dispositif de chauffage en fonction de la température extérieure et de la courbe de chauffe sélectionnée. La régulation se fait par modulation de la puissance du dispositif de chauffage.

 

regulateur classe 2 ii regulateur climatique avec compensation modulant

 

Classe III
Régulateur climatique avec compensation, pour une utilisation avec les dispositifs de chauffage tout ou rien
ηs + 1,5 points
Régulateur de la température de départ de l'eau du dispositif de chauffage qui fait varier le point de consigne de la température que doit avoir l'eau qui quitte le dispositif de chauffage en fonction de la température extérieure et de la courbe de chauffe sélectionnée. La température de départ de l'eau du dispositif de chauffage est modulée par régulation de la mise en marche et de l'arrêt du dispositif de chauffage.

 

regulateur classe 3 iii regulateur climatique avec compensation tor

 

Classe IV
Thermostat d'ambiance PID, pour une utilisation avec les dispositifs de chauffage tout ou rien
ηs + 2 points
Thermostat d'ambiance électronique qui régule à la fois le temps de cycle du thermostat et le ratio entre les périodes marche et arrêt au cours d'un même cycle du dispositif de chauffage, en fonction de la température d'ambiance. La régulation PID permet de réduire la température moyenne de l'eau, d'améliorer la précision de la régulation de la température ambiante et d'augmenter le rendement du système.

regulateur classe 4 iv thermostat d ambiance pid 

Classe V
Thermostat d'ambiance modulant, pour une utilisation avec les dispositifs de chauffage modulants
ηs + 3 points
Thermostat d'ambiance électronique qui fait varier la température de départ de l'eau qui quitte le dispositif de chauffage en fonction de l'écart de la température ambiante mesurée par rapport à la valeur de consigne du thermostat d'ambiance. La régulation se fait par modulation de la puissance du dispositif de chauffage.

regulateur classe 5 v thermostat d ambiance modulant

Classe VI
Régulation climatique et capteur d'ambiance, pour une utilisation avec les dispositifs de chauffage modulants
ηs + 4 points
Régulateur qui fait varier la température de départ de l'eau qui quitte le dispositif de chauffage en fonction de la température extérieure et de la courbe de chauffe sélectionnée. Un capteur d'ambiance contrôle la température de la pièce et ajuste la courbe de chauffe par déplacement parallèle afin d'améliorer le confort de la pièce. La régulation se fait par modulation de la puissance du dispositif de chauffage.

regulateur classe 6 vi regulateur climatique modulant

Classe VII
Régulation climatique et capteur d'ambiance, pour une utilisation avec les dispositifs de chauffage tout ou rien
ηs + 3,5 points
Régulateur qui fait varier la température de départ de l'eau qui quitte le dispositif de chauffage en fonction de la température extérieure et de la courbe de chauffe sélectionnée. Un capteur d'ambiance contrôle la température de la pièce et ajuste la courbe de chauffe par déplacement parallèle afin d'améliorer le confort de la pièce. La température de départ est modulée par régulation de la mise en marche et de l'arrêt du dispositif de chauffage.

regulateur classe 7 vii regulateur climatique tout ou rien tor

Classe VIII
Régulateur de température d'ambiance multi-capteurs, pour une utilisation avec les dispositifs de chauffage modulants
ηs + 5 points
Régulateur électronique, muni de 3 capteurs d'ambiance ou plus, qui fait varier la température de départ de l'eau qui quitte le dispositif de chauffage en fonction de l'écart cumulé de la température ambiante mesurée par rapport aux points de consigne des capteurs d'ambiance. La régulation se fait par modulation de la puissance du dispositif de chauffage.

regulateur classe 8 viii regulateur de temperature

 

Nos Prix

La garantie des plus grandes marques au meilleur prix !

Nos Garanties

Prestation haut de gamme avec des matériaux et produits de qualité

Notre Equipe

Installation réalisée sans sous-traitance par nos techniciens

entreprise rge

Compétences

Expertise et conseils multi-énergies sans aucun parti pris

Nos Délais

Intervention et délais garantis - Chaudière installée dans la journée

Notre SAV

Maintenance assurée avec extension de garantie offerte

Avec elyotherm, économisez l'énergie, pas la Qualité !
quote left 18-07-2015
Très satisfait du devis et de la pose de la chaudière.
[ commentaire de Robert Deleat-Besson le 18-07-2015 | travaux : Pose VIESSMANN VITODENS 222-F 26kW ]
quote right 18-07-2015

quote left 23-02-2015
Parfait et dans les temps !
[ commentaire de TACHON Laurence le 23-02-2015 | travaux : VIESSMANN condensation VITODENS 200-W ]
quote right 23-02-2015

quote left 23-11-2015
Bon contact, très satisfait !
[ commentaire de Gérard BORONAD le 23-11-2015 | travaux : Chaudière fioul VIESSMANN VITOLADENS 300-C ]
quote right 23-11-2015

quote left 18-11-2014
Equipe très sympathique et disponible.
[ commentaire de Mme HUGUES WIRTZ le 18-11-2014 | travaux : Installation chaudière FRISQUET Hydromotrix Evolution VISIO ]
quote right 18-11-2014

quote left 09-08-2014
C'est quasiment la perfection !! En vous remerciant pour l’excellent travail fait ici.
[ commentaire de S.Mouton le 09-08-2014 | travaux : Installation chaudière gaz condensation Viessmann 222-W ]
quote right 09-08-2014

quote left 19-11-2015
Très bon travail et équipe
[ commentaire de CAREL le 19-11-2015 | travaux : Installation Frisquet Hydromotrix condensation ]
quote right 19-11-2015

quote left 20-12-2014
Bon travail, sérieux.
[ commentaire de Pierre Bernard le 20-12-2014 | travaux : Installation wiessmann vitodens 222F 26kW ]
quote right 20-12-2014

quote left 25-05-2015
2 plombiers très très bien
[ commentaire de Jeanine VIDAL le 25-05-2015 | travaux : Installation chaudière SAUNIER DUVAL ]
quote right 25-05-2015

quote left 12-03-2012
Bonjour et merci de la réactivité d'intervention !
[ commentaire de Dominique HURBIN le 12-03-2012 | travaux : Installation chaudière gaz Viessmann ]
quote right 12-03-2012

quote left 09-11-2011
Je tiens à féliciter votre équipe pour la qualité du travail réalisé et l'état des locaux après votre intervention.
[ commentaire de Franck CHASSANT le 09-11-2011 | travaux : Installation chaudière fioul condensation Viessmann ]
quote right 09-11-2011

 
la société
Artisan plombier chauffagiste, ELYOTHERM, expert RGE « toutes énergies », intervient sur Lyon, sa région et ses départements limitrophes.
 
notre adresse
  • ELYOTHERM SAS
  • 10 chemin de Crépieux
  • 69300 CALUIRE ET CUIRE
 
restez connectés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

 
contactez-nous
Appelez-nous au
04 82 53 12 47
Par mail :
contact@elyotherm.fr
Via notre formulaire
TOP