Installation adoucisseur d'eau Permo Lyon 69 38 01

Comment bien choisir son adoucisseur


Lorsque vous rénovez votre installation de chauffage ou votre salle de bains, lorsque vous construisez votre maison, il est primordiale que vous analysiez la qualité de l'eau qui alimente votre logement pour garder intacte la beauté et la performance de votre installation sanitaire ou de chauffage. L'adoucisseur d'eau permet de pérenniser votre patrimoine immobilier et éviter de coûteuses réparations, et contrairement aux idées reçues sur les adoucisseurs, permet d'optimiser les investissements dans les équipements écologiques et d'agir en faveur du développement durable en réduisant significativement sa consommation d'énergie ou de détergents.

En revanche, il est très important de choisir un adoucisseur professionnel performant, compatible avec ses besoins, pour éviter toutes mauvaises surprises par la suite, notamment en terme de consommation de sel et d'eau, ou bien en terme de disponibilité de pièces détachées pour des modèles de GSB de marques peu connues et peu performantes.

Car il est tout d'abord très important de savoir qu'il existe dans le monde uniquement que 2 « vrais » fabricants d'adoucisseur : L'américain Culligan (qui adresse les clients en direct notamment par du porte à porte à domicile ou lors de salons/foires) et le groupe européen BWT qui commercialise 2 marques, Permo et Cillit, via un réseau d'installateurs plombier chauffagiste. Toutes les autres adoucisseurs, quel qu'en soit le marque ou la provenance (GSB, internet, boutiques, ...) ne sont que des produits assemblés (une bouteille de résine à la qualité plus ou moins fiable et parfois non certifiée ACS, un bac pour la saumure, et une tête avec une vanne issue le plus souvent du même fabriquant tel que APIC, AUTOTROL ou FLECK pour les plus connus, ou de fabricants chinois !).

Avec un adoucisseur de marque et qualité professionnelle, c'est l'assurance :

  • de performances garanties et la présence de toutes les sécurités sanitaires
  • d'un réseau constructeur structuré qui vous permettra de suivre votre appareil
  • une mise en service de votre adoucisseur directement par le constructeur
  • d'une disponibilité des pièces détachée pendant 20 ans !

Pour information, le fabriquant français PERMO (groupe BWT) que nous recommandons à nos clients, est leader européen sur le marché de l'adoucisseur, détenteur de nombreux brevets, et le seul à être labellisé « Origine France Garantie » avec une fabrication 100% française de ces adoucisseurs (AQA Perla, AQA Viseo, ...) confirmant tout le savoir-faire du groupe avec une garantie de 5 ans minimum (10 ans sur la résine), une disponibilité des pièces pendant au moins 20 ans, et des fonctions de sécurité exclusives (électro-chloration par hydrolyse, mise en asepsie bio-system, mise en veille automatique avec déclenchement au 1er soutirage, anti-siphonnage en cas de coupure d'eau ...).

 

Performances et choix d'un adoucisseur

Un adoucisseur se caractérise par :

  • son volume de résine
  • le poids de sel utilisé par régénération et le pouvoir d'échange correspondant
  • son rendement de régénération
  • son débit nominal (débit avec perte de charge de 0,1 Mpa soit 1 bar)
  • son débit maximal admissible
  • sa courbe débit-perte de charge
  • l'autonomie de son bac à sel (en nombre de régénérations entre deux rechargements)
  • son mode de déclenchement des régénérations
  • les équipements annexes inclus (by-pass général, clapets anti-retour, dispositif de désinfection, siphon d'égout avec rupture de charge, filtre, etc…)

Les critères de choix d'un adoucisseur sont les suivants :

  • la dureté de l'eau à traiter
  • la dureté résiduelle souhaitée (en sortie d'adoucisseur)
  • la consommation d'eau journalière (qui dépend du nombre de personnes et du nombre d'appareils à alimenter)
  • le débit instantané à satisfaire (fonction du type et du nombre d'appareils à alimenter en eau adoucie)
  • la pression d'eau disponible et la perte de charge admissible

 

Quelles économies attendre avec un adoucisseur

Savez-vous qu'une eau calcaire entraîne un surcoût non négligeable de plusieurs centaines d'euro chaque année pour une famille l'utilisation d'eau calcaire. Ainsi combien économiserait une famille si elle était équipée d'un adoucisseur ? En combien de temps l'investissement de cet adoucisseur serait-il rentabilisé ? Toutes ces questions, ELYOTHERM vous en apporte les réponses grâce à un outil de calcul rapide ci-dessous qui vous permet en seulement quelques clics de découvrir les économies réalisables avec un traitement de l'eau adapté à la consommation d'un ménage.

Economies directesRéductions des
dysfonctionnements
Longévité des
équipements
Chauffe-eau électrique
Chauffe-eau gaz
Chaudière / Chauffage
Canalisation / Robinetterie
Robinet / Pomme de douche
Baignoire / Douche / Lavabo
Chasse d'eau
Lave-linge
Fer à repasser / Machine à café

Economies : adoucisseur economie sensibleSensibles adoucisseur economie importanteImportantes adoucisseur economie tres importanteTrès importantes
Economies apportées par un adoucisseur pour une eau dure à 25°f ramenée à 8°f dans une maison occupée par 4-5 personnes

 

Déterminer la dureté de son eau

durete eau carte france calcaire elyothermLa teneur en calcaire d'une eau se mesure en fonction de la quantité de calcium et de magnésium dissous qu'elle contient. Plus cette quantité est importante, plus l'eau est dite calcaire ou dure. Pour connaitre la dureté de votre eau, vous pouvez vous reporter à la carte ci-contre, demander à votre mairie, ou mieux faire réaliser une analyse de dureté de votre eau par un professionnel. Nous disposons par exemple chez ELYOTHERM de mallette d'analyses pour déterminer précisément la dureté de votre eau et régler les adoucisseurs.

 

  • eau douce : 0°F < TH ≤ 15°F
  • eau légèrement calcaire : 15°F < TH ≤ 25°F
  • eau calcaire : 25°F < TH ≤ 35°F
  • eau très calcaire : TH > 35°F

 

Attention : cette carte n'est qu'indicative ! Dans une même région, des duretés différentes peuvent être présentes. Par exemple, bien que d'après cette carte le Rhône soit dans une zone calcaire, des villes de ce département ont des duretés largement supérieures à 30°F (ex. Saint-Priest, Mions, Feyzin, Villefranche-sur-Saône ...). Idem pour le département de l'Ain ou de l'Isère. Seule une analyse chimique de votre eau vous indiquera précisément sa dureté (n'utilisez pas non plus de bandelettes qui donnent aussi un résultat assez approximatif !).

 

PACA Guadeloupe Martinique Guyanne Française Réunion Mayotte Corse Midi-Pyrénées Limousin Aquitaine Poitou-charentes Bretagne Ile de France Pays de la Loire Centre Basse Normandie Haute Normandie Languedoc Roussillon Auvergne Rhône Alpes France Comté Bourgogne Picardie Champagne Ardenne Nord Pas de Calais Lorraine Alsace

Vous pouvez aussi vous rendre sur le site internet du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé (ou cliquez directement sur votre région dans la carte ci-contre) pour y trouver la conductivité de votre eau pour votre localité à 20 ou 25°C exprimée en µS/cm (micro siemens par cm).

Il faut en effet savoir que ans des eaux douces ordinaires, une dureté de 1°F est proche de 20µS/cm permettant de faire une première approximation. Mais à nouveau seule une analyse d'eau pourra vraiment déterminer précisément votre dureté.

 

Par exemple, en sélectionnant :

Rhone-Alpes > Rhone > Lyon

Conductivité à 25°C : 407µS/cm

Soit une dureté ≈ 20°F (407 / 20)

 

NOTA 1 : le site du Ministère des ASS est parfois en maintenance et ne fonctionne pas. Il convient alors d'utiliser un autre moyen de détermination de sa dureté comme les cartes ci-dessous, ou en questionnant son distributeur d'eau ou sa Mairie.

NOTA 2 : attention pour une même ville, plusieurs réseaux de distributions peuvent coexister avec différentes dureté.

 

 

Enfin vous pouvez vous référer aux cartes des ARS (Agence Régionale de la Santé) pour votre région, dont nous vous proposons ci-dessous celles de la région Rhône-Alpes.

 

carte durete eau calcaire ain 01
AIN (01)
carte durete eau calcaire ardeche 07
ARDECHE (07)
carte durete eau calcaire drome 26
DROME (26)
carte durete eau calcaire isere 38
ISERE (38)

 

carte durete eau calcaire loire 42
LOIRE (42)
carte durete eau calcaire rhone 69
RHONE (69)
carte durete eau calcaire savoie 73
SAVOIE (73)
carte durete eau calcaire haute-savoie 74
HAUTE-SAVOIE (74)

 

A partir d'une dureté de l'eau de 20°F, la pose d'un adoucisseur, ou d'au moins un système anti-calcaire performant, est "normalement" recommandé. A partir de 28°F, l'adoucisseur là devient vraiment obligatoire pour protéger vos équipements ! Par exemple, tous les fabricants de chaudière réclament pour l'application de leur garantie constructeur une eau d'une dureté comprise aux alentours de 15°F ! En savoir plus

Dans tous les cas, même si vous ne pouvez déterminer la dureté de votre eau, des signes ne trompent pas et indiquent clairement une eau calcaire dans votre logement :

  • Peau sèche et irritée, cheveux ternes et cassants
  • Surconsommation des produits d'hygiène, de beauté et d'entretien
  • WC et sanitaires ternes
  • Usure des systèmes de chauffe, radiateurs, panneaux solaires
  • Traces blanchâtres sur la vaisselle, sur les parois de douche, les carrelages de la salle de bains
  • Peu de saveur alimentaire
  • Linge rêche
  • Entartrage de votre chauffe-eau, machine à laver, lave-vaisselle, échangeur à plaques
  • Détérioration des canalisations

 

 

Choisir l'adoucisseur adapté à ses besoins

En fonction de la dureté de votre eau et de la composition de votre foyer, vous devez choisir un volume de résine adapté à vos besoins sachant qu'il n'y a pas de notion de sur-dimensionnement avec un adoucisseur lorsque le nombre de personnes dans le logement diminue. Un sous-dimensionnement (parfois nécessaire par manque de place) entraînera simplement une légère augmentation du nombre de régénérations pour un surcoût en eau et sel marginal par rapport aux économies engendrées par un adoucisseur.

 

Personnes
Conso TH              Volume
résine
  m3/an 15/20 20/25 25/30 30/35 35/40 40/45 45/50 50/55    
2 90                      
3 120                         10L
4 150                     16L
5 180                     20L
6 210                     30L
7 240                     +50L
8 270                      
10+ 330+                      
 
Exemple : pour une famille de 5 personnes habitant à Limas près de Villefranche sur Saône (69) avec une dureté de l'eau d'environ 30°f, il faudra choisir un adoucisseur avec un volume de résine de 16 litres.

 

Attention cependant, mieux vaut se référer à sa consommation d'eau annuelle (hors arrosage) exacte (si vous la connaissez) pour choisir son volume de résine plutôt qu'au nombre de personnes. Sur-dimensionner un adoucisseur, outre le fait de payer plus cher votre appareil, laissera l'eau plus longtemps "stagner" dans les résines. Sous-dimensionner engendra plus de régénérations (donc un peu plus d'eau et de sel consommés). En outre, la règle du volume de résine en fonction du nombre de personne ou du volume d'eau à traiter ne fonctionnement pas avec des équipements utilisant des résines haute-performance comme l'adoucisseur BWT PERMO AQA VISEO qui ne dispose que de "seulement" 5,4L de résines monosphères pour une meilleure efficacité : il est ainsi quasiment équivalent à un modèle avec 16L ! (voir tableau ci-dessous). Idem avec l'adoucisseur BWT PERMO AQA PERLA DUO.

tableau dimensionnement adoucisseur volume resine

 

Le vrai / faux de l'adoucisseur

L'eau adoucie n'est pas potable

  • FAUX : L'adoucissement sur résine est un procédé reconnu par le Ministère de la Santé pour le traitement des eaux destinées à la consommation humaine (circulaire DGS n°2000-166 du 28 mars 2000 relative aux produits et procédés de traitement des eaux destinés à la consommation humaine). Par échange ionique, l'eau a échangé son calcium contre du sodium, lequel est admis par les normes européennes qu'à raison d'un maximum de 200mg/L. En prenant l'exemple d'une eau dure dont le TH initial est de 30°f, l'adoucissement à 5°f n'en introduit que 115mg/L. Adoucie à 10°f, la dose de sodium tombe à 92mg/L. A titre d'information, l'eau minérale bien connue Saint-Yorre contient par exemple plus de 1700mg/L de sodium soit 17x plus : elle n'est pourtant pas interdite ! Idem pour l'eau minérale Vichy Célestin avec 1172mg/L de sodium (Na+). Ce n'est rien non plus en comparaison d'une tranche de jambon blanc (+ de 400mg) ou qu'un bol de corn-flakes (+ de 500mg), etc … Ainsi, il faut vraiment mieux faire attention avec les aliments que l'on absorbe qu'avec l'eau adoucie … Il n'y a aucun danger à boire l'eau adoucie sauf dans le cas d'un régime hyposodé. En sortie d'adoucisseur, l'eau est mélangée avec l'eau distribuée pour créer ce que l'on appelle une dureté résiduelle (et acceptable pour les appareils) entre 7 et 15°TH. Ainsi, un adoucisseur ne supprime pas la totalité du calcium ou du magnésium de l'eau à la sortie de vos robinets, la teneur en est simplement amoindrie. Dans le massif central, les habitants ont naturellement une eau douce à environ 10° : pourtant ils ne sont pas en manque de calcium, sachant qu'il ne faut pas non plus compter sur l'eau de ville pour couvrir ses besoins en calcium ou en magnésium ! Enfin, il faut savoir que l'eau qui nous est distribuée est aussi souvent adoucie directement par les stations de traitement, bien que progressivement, compte tenu des coûts, elles le fassent de moins en moins, déplaçant le problème de l'eau calcaire chez les consommateurs ...

 

L'eau adoucie a une influence sur la qualité de l'eau potable

  • FAUX : Certaines agglomérations procèdent d'ailleurs à l'adoucissement partiel sur résine de l'eau captée avant de la distribuer dans les foyers. Les caractéristiques et l'équilibre minéral de l'eau sont conservés après adoucissement, seuls les ions calcium et magnésium sont remplacés par des ions sodium entièrement solubles.

 

L'eau adoucie est équivalente à une eau naturelle douce

  • FAUX : Il ne faut pas confondre l'eau naturellement douce qui coule dans certaines régions granitiques (Vosges, Bretagne, Massif Central), avec l'eau adoucie. Leurs compositions minérales sont différentes. L'eau douce est non seulement pauvre en calcaire, mais également dépourvue de nombreux autres minéraux dissous, alors que l'eau adoucie (c'est à dire débarrassée de son calcaire) contient toujours les mêmes quantités des autres minéraux dissous.

 

Le calcaire représente une protection efficace contre la corrosion

  • FAUX : Le calcaire et le tartre ne mettent pas à l'abri de la corrosion. La corrosion de la tuyauterie peut avoir plusieurs origines : électrochimique, chimique, bactérienne et/ou mécanique. Il est illusoire de penser que le calcaire permettrait de protéger vos canalisations contre toutes ces formes de corrosion. Dans tous les cas, celle-ci se développe presque systématiquement sous une couche de tartre par manque d'oxygène (phénomène EVANS), alors que l'on croit sa canalisation en sécurité, ce qui implique systématiquement de prévoir des traitements ou systèmes de protection appropriés pour lutter contre la corrosion.

 

L'eau adoucie favorise la prolifération bactérienne

  • FAUX : Seule la stagnation de l'eau favorise la prolifération bactérienne. Or dans un adoucisseur l'eau circule régulièrement et quotidiennement. De plus, les adoucisseurs professionnels de qualité sont équipés de sonde pour la protection de la qualité de l'eau et le maintien en asepsie des résines par chloration avant chaque régénération. Et même les éventuelles bactéries résiduelles ne représentent pas un risque pour la santé humaine. Mieux encore, en évitant l'entartrage, l'adoucissement de l'eau constitue justement un traitement préventif contre certaines bactéries redoutables comme la légionelle qui trouve refuge dans le tartre.

 

L'eau adoucie est une eau contrôlée par les pouvoirs publics

  • FAUX : A l'intérieur de sa maison, chacun est libre d'avoir l'eau qu'il souhaite, dans la mesure où personne ne vient la contrôler et assume l'entière responsabilités d'erreurs. Par contre, l'adoucisseur ne peut être installé que sur un circuit sain et correctement monté et réglé par un professionnel.

 

Le sel rejeté à l'égout est mauvais pour l'environnement

  • FAUX : Pour un TH ramené par exemple de 30°f à 8°f, moins de 55g de sels sont rejetés à l'égout pour une consommation de 100 litres par jour et par personne, ce qui représente une quantité infime. En outre, l'eau rejetée par l'adoucisseur pendant la phase de régénération contient uniquement des ions chlorure et non du chlore. Ce sont donc ces ions chlorure du sel qui sont rejetés dans l'égout. Enfin, un adoucisseur ne modifie que très peu la salinité des eaux de surface : si l'on rapporte en France le taux d'équipement en adoucisseurs des ménages et les quantités de sodium que ces équipements rejettent au volume total des eaux de surface prélevées pour la consommation humaine, l'estimation de la contribution à la variation de la salinité des eaux de surface se situe autour de 1%.

 

Les rejets adoucisseur peuvent être évacuées vers une fosse septique

  • VRAI : La norme européenne EN 12566-3 concernant les fosses septiques et les normes concernant les rejets n'indiquent aucune contre-indication au branchement du rejet d'un adoucisseur sur une fosse septique. Il n'y a aucune obligation à se raccorder à l'égout. Une étude terrain canadienne de 2006 (SCHL, “Effets des adoucisseurs d’eau”) conclut « il semble que l'eau résiduelle d'un adoucisseur d'eau évacuée dans une fosse septique n'ait pas d'incidence sur la capacité de la fosse à traiter efficacement les eaux usées. ». Une autre étude américaine publiée en février 2010 (Averbeck D., “Softener discharge versus aerobic wastewater treatment units, Water conditionning & purification”) a démontré qu'il n’y avait pas de différence de fonctionnement de la fosse septique étudiée avec ou sans rejets d'adoucisseur.

 

L'eau adoucie est salée

  • FAUX : Dans le chlorure de sodium, utilisé en particulier pour la cuisine, le goût salé provient de l'association des ions sodium et des ions chlorures que l'on retrouve dans le sel de table (chlorure de sodium). Il ne faut pas confondre sel et sodium : le sel (ou chlorure de sodium NaCl) ne doit pas être confondu avec le sodium puisque le sel contient également des ions chlorure ; 1g de sel = 0,39g de sodium + 0,61g de chlorure. Or dans un adoucisseur, c'est la teneur en sodium, qui n'a pas de goût, qui augmente légèrement (environ 4,6mg/l d'eau pour 1°F adouci) alors que la teneur en chlorure reste identique à l'eau du réseau. En conséquence, le goût de l'eau reste inchangé. En revanche le goût de l'eau peut-être lié à d'autres facteurs, tels que le chlore et les matières organiques. Pour supprimer les mauvais goûts et les mauvaises odeurs de votre eau, il faut aussi la filtrer ou la purifier. Pour supprimer les pesticides, les nitrates et les bactéries, un traitement complémentaire par osmose inverse sera nécessaire pour vous protéger contre ces éléments.

 

L'eau adoucie est corrosive

  • FAUX : Il ne faut pas confondre l'eau douce (eau naturellement douce) à tendance agressive, et l'eau adoucie, car leurs compositions minérales sont différentes. L'adoucissement, s'il élimine le calcaire, ne modifie pratiquement pas la quantité de minéraux dissous qui procurent les avantages de l'eau douce sans présenter les inconvénients éventuels. Néanmoins, il est recommandé de ne pas descendre trop bas (< 5°f) en dureté résiduelle en sortie d'adoucisseur.

 

Un adoucisseur d'eau ne protège pas efficacement ma chaudière

  • FAUX : Il n'y aura plus aucun dépôt de calcaire dans le corps de chauffe de votre chaudière qui conservera ainsi son rendement maximum. En outre, l'adoucisseur est particulièrement recommandé pour les chaudières de production d'eau chaude avec échangeurs à plaques. Elles sont en effet très sensibles aux phénomènes d'entartrage liés à la température élevée de l'eau à l'intérieur de l'échangeur, et des faibles espaces disponibles entre les plaques.

 

Un adoucisseur revient cher en sel et en eau

  • FAUX : Si vous choisissez un adoucisseur professionnel, et non un modèle de GSB ou de marque sans renommée, il sera économe en eau et en sel. Il existe en effet que quelques fabricants de têtes d'adoucisseur performantes (Permo, Cillit, Cullingan) utilisant moins de 100L d'eau à chaque régénération, le reste du marché étant malheureusement des produits assemblés avec des têtes basiques et une gestion électronique qui vous feront consommer effectivement beaucoup d'eau et ce jusqu'à plus de 400L par régénération. Pour les adoucisseurs à régénération volumétrique, en fonction de la dureté de votre eau et du volume d'échange de votre résine (voir plus haut), le cycle de régénération se déclenchera après une certaine quantité d'eau consommée. Par exemple, pour un volume de résine de 16L et une dureté d'entrée de 30°f, pour une famille de 4 personnes (avec une consommation d'eau de 100L/jour/personne soit 400L/jour), l'entretien d'un adoucisseur de qualité vous coûtera environ 50€/an en eau et en sel (environ 5 sacs de 25kg par an), très peu en comparaison des économies plus ou moins visibles réalisées au quotidien dans votre logement.

 

Un adoucisseur augmente la consommation d'eau

  • FAUX : Un adoucisseur convenablement dimensionné, bien réglé et régulièrement entretenu rejette à l'égout de 5 à 8m3 d'eau par an, si on prend une consommation moyenne de 200m3 pour un foyer. Ce rejet ne représente donc que 4% de consommation d'eau supplémentaire au maximum.

 

L'eau froide ne doit pas être adoucie

  • FAUX : Rien n'empêche d'adoucir l’eau froide dans une maison individuelle. En effet, un adoucisseur correctement dimensionné, installé et entretenu, n'altère pas la potabilité de l'eau distribuée. D'autre part, si l'eau froide dépose moins de calcaire que l'eau chaude, il ne faut pas oublier que la plupart des appareils domestiques dans lesquels l'eau est chauffée (ex. machine à laver) sont raccordés sur l'eau froide.

 

On ne doit pas adoucir l'eau en dessous de 15°f

  • FAUX : La réglementation n'exige pas de conserver une dureté résiduelle. Cependant, il faut tenir compte de la teneur limite en sodium de l'eau potable, teneur en lien direct avec le degré d'adoucissement (adoucir de 1°f TH apporte en moyenne 4,6mg de sodium par litre). En outre, il faudra aussi tenir compte des caractéristiques de l'installation (nature des canalisations, typologie de l'installation…) pour ne pas non plus rendre non plus l'eau agressive pour elle.

 

Un adoucisseur est compliqué à installer et à faire fonctionner

  • FAUX : Un adoucisseur s'installe tout simplement sur l'arrivée d'eau générale, si possible juste après le piquage d'arrosage, à l'abri du gel et proche d'une évacuation et d'une prise électrique. Il se trouve ainsi fréquemment dans le garage, la buanderie, la cave. Il ne nécessite pas beaucoup de place sachant qu'il existe aussi des adoucisseurs très compacts dont l'encombrement est réduit au minimum (BWT Permo Viseo) permettant une installation dans un appartement. La mise en service est effectuée gratuitement par un professionnel agréé. Une fois celle-ci effectuée, vous n'avez plus rien à faire. Les adoucisseurs de qualité professionnelle sont entièrement automatiques, et grâce à une électronique de pointe, les adoucisseurs sont totalement autonomes en toute sécurité. Il faut simplement vérifier de temps en temps le niveau de sel contenu dans le bac de votre adoucisseur. Il est conseillé d'effectuer aussi une révision annuelle pour garantir le bon réglage de l'adoucisseur.

 

Un adoucisseur doit être entretenu régulièrement

  • VRAI : Bien que non obligatoire, au même titre qu'une chaudière, un adoucisseur d'eau doit être entretenu et vérifié régulièrement en habitat individuel. Il convient de vérifier les données entrées dans la régulation de l'adoucisseur, de procéder à un nettoyage du bac à sel et des résines, et de contrôler l'hydraulique des cycles. Ce contrôle a pour but d'éviter une dégradation de l'appareil, de garantir un bon fonctionnement tout au long de l'année et de maintenir la qualité bactériologique de l'eau potable alimentant l’adoucisseur. Le remplacement des cartouches de pré-filtration et/ou l’éventuel approvisionnement en sel doivent être effectués selon le type d'adoucisseur et les fréquences recommandées par le fabricant de l'appareil. Un contrat d'entretien d'adoucisseur n'est pas obligatoire sachant que ces opérations d'entretien pour un adoucisseur sont relativement simples.

 

On peut utiliser n'importe quel sel de régénération

  • FAUX : Pour le sel pour adoucisseur, les fabricants d'adoucisseurs (ou les ceux produisant les résines échangeuses d'ions) recommandent généralement un minimum de 99% de pureté. En outre, la granulométrie du sel de régénération est optimisée pour répondre aux besoins d'un adoucisseur ce qui n’est pas le cas de sel de table ou de cuisine. Ainsi, seul un sel pour adoucisseur conçu spécifiquement pour l'adoucissement de l'eau doit être utilisé.

 

Tous les sels se valent pour la régénération

  • FAUX : Le sel de régénération pour adoucisseur domestique se présente le plus souvent sous forme de pastilles. Pour assurer une bonne qualité de régénération, il doit répondre à des critères de qualité chimique et physique et doit être d'une grande pureté. La qualité d'un sel de régénération est garantie s'il est conforme à la norme européenne EN 973 (produits chimiques utilisés pour le traitement de l'eau destinée à la consommation humaine - chlorure de sodium pour la régénération des résines échangeuses d'ions). Les équipementiers recommandent la qualité A (> à 99,4%). De plus, certains sels de régénération sont porteurs du marquage NF, garantie d'un niveau de qualité supérieur. La norme européenne EN 973 garantit la qualité du sel de régénération. Cependant cette norme est auto-déclarative. En revanche, la marque NF 406 « Appareils de traitement d'eau » concerne, entre autres procédés, les sels de régénération pour résines échangeuses d'ions. La marque NF est une démarche volontaire de certification de la part de certains fabricants. Elle atteste que le produit est conforme à des caractéristiques de sécurité et de qualité définies dans un référentiel de certification. Le produit fait l'objet d'un audit externe annuel et d'analyses de contrôles par le CSTB, organisme certificateur mandaté par l'AFNOR. La marque NF assure ainsi un niveau de qualité supérieur et garantit la constance de ce niveau de qualité par des contrôles régulièrement effectués par un organisme de certification. La liste des produits certifiés NF est disponible sur www.marque-nf.com.

 

Boire de l'eau adoucie peut provoquer une carence en calcium

  • FAUX : Le calcium est un minéral très présent dans l'alimentation (produits laitiers, légumes, fruits secs…). Ainsi une alimentation équilibrée répond donc aux besoins en calcium de l'organisme, même en l'absence de calcium dans l'eau de boisson. Les réglementations françaises et européennes n'imposent pas de teneur minimale de calcium dans l'eau potable adoucie. En outre, on règle un adoucisseur pour obtenir une dureté résiduelle : c'est à dire que si l'eau est à 30°f de dureté, un adoucisseur la ramenant à 0°f, on mitige/mélange de l'eau du réseau par exemple de moitié pour obtenir alors une eau avec une dureté résiduelle à 15°f. Le calcium n'est donc pas totalement éliminé.

 

L'eau adoucie contient davantage de sodium que l'eau non adoucie

  • VRAI : Le procédé d'adoucissement par résine échangeuse d'ions retire les ions calcium et magnésium, et libère des ions sodium. Selon la réglementation française (arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la consommation humaine mentionnées aux articles R. 1321-2, R. 1321-3, R. 1321-7 et R. 1321-38 du code de la santé publique - J.O. du 6 février 2007), la référence de qualité en sodium de l'eau adoucie ne doit pas être supérieure à 0,2g par litre. Or l'adoucissement total à 0°f (ce qui n'est jamais le cas !) d'une eau à 30°f fournit une eau contenant 0,138g de sodium par litre. Ce qui signifie qu'une personne buvant 1,5 litre d'eau adoucie par jour ingère environ 0,2g de sodium. Pour rappel : l'ANSES (rapport sel : évaluation et recommandation - AFSSA - 2002) recommande de ne pas dépasser la valeur repère en sel de 6 à 8 grammes par jour, soit 2,5 à 3 grammes de sodium par jour.

 

Le sodium de l'eau adoucie est absorbé par le corps

  • VRAI : Dès lors que l'eau adoucie est bue, le sodium qu'elle contient est absorbé par le corps, au même titre que le sodium provenant d'autres sources alimentaires (pain, charcuteries, fromages, sel de table ou de cuisine…). Ce nutriment, consommé en quantité adaptée aux besoins de chacun, joue un rôle indispensable dans de nombreuses fonctions de l'organisme (par ex. la transmission de l'influx nerveux) et évite au corps de se déshydrater en maintenant l'équilibre hydrominéral de la cellule et de l’organisme entier. Il contribue aussi à la contraction des muscles, en particulier du muscle cardiaque.

recommandation contribution de l'eau aux apports en sel sodium

 

Coût d'utilisation d'un adoucisseur

Estimez la consommation d'eau et de sel d'un adoucisseur volumétrique de qualité et de marque professionnelle (uniquement Permo ou Cillit). Attention, le calcul ci-dessous n'est pas valable pour des adoucisseurs de grande surface de bricolage, vendus en porte à porte ou de type chronométrique, qui peuvent consommer jusqu'à plus de 400L d'eau à chaque régénération, avec des régénérations qui se produisent même si vous n'utilisez pas votre adoucisseur !

Sélectionnez vos critères
Nombre de personnes
Volume résine
Dureté
Consommation d'eau :
soit : m3/an
Consommation d'eau : m3/an
Consommation de sel : Kg/an
Cout d'entretien : €/an *

* avec eau 3.50€/m3 - sel 0.28€/Kg - adoucisseur volumétrique intelligent

 

 

Choix du sel de régénération

sel pour adoucisseur d eau axal sac de 25 kgIl faut utiliser un sel spécial (par exemple de marque AXAL) pour la régénération des résines d'adoucisseur norme NF 406 (ou EN 973 moins exigeante que la NF) qui doit répondre à :

Des critères de pureté :

  • physique : le sel ne doit pas contenir de matières inertes insolubles qui pourraient former des boues.
  • chimique : seul le NaCl est la partie active, le sel ne doit pas contenir d'autres composants.
  • microbiologique :le sel doit être exempt de tout germe pathogène.

Des critères de grains :

  • forme : les grains de sel doivent être suffisamment gros et réguliers pour que les espaces vides entre eux aient un volume constant. En effet, la quantité de saumure nécessaire à chaque régénération est déterminée par un niveau d'eau, constant dans le bac à sel.
  • dureté : les grains doivent être très durs afin d'obtenir une dissolution régulière et d'éviter la formation d'une boue de sel fin quasi insoluble puisque baignant dans une saumure saturée. Les sels compactés sont préférables aux sels en vrac. Ils sont généralement recommandés par les fabricants.

Il est préférable pour limiter les nettoyages du bac à sel de choisir un sel "ignigène", obtenu par évaporation, sous l'action de la chaleur, d'une saumure extraite par pompage, et raffiné ensuite dans des salines spécialisées (salines ignigènes). Le sel marin n'est pas contre indiqué si vos régénérations sont assez espacées dans le temps. Enfin le sel de terre peut être utilisé à condition de nettoyer votre adoucisseur très fréquemment car il laisse des dépôts insolubles dans l'eau.

 

 

Pourquoi un adoucisseur de qualité

Vous pouvez tout à fait trouver des adoucisseurs en grande surface de bricolage à des prix défiant toute concurrence, à moins de 900€TTC ! Mais attention, comme bien souvent en plomberie ou en chauffage, tranquillité, sécurité, et économies ne riment pas avec premiers prix ! Ne vous faites pas piéger par un prix alléchant. Vous le regretterez amèrement quand au bout de quelques mois, vous ne pourrez plus par exemple être dépanné car il n'existe pas de pièces détachées ou que votre consommation d'eau ou de sel explosera ! Ainsi comparez attentivement les notices sachant que certaines ne reflètent malheureusement pas la réalité !

Attention : n'achetez jamais un adoucisseur lors d'un démarchage commercial à domicile ou en GSB !
Pourquoi Regardez cette vidéo sur YouTube !

 

  Adoucisseur PRO Permo - Cillit Adoucisseur de GSB / de démarcheurs
 Conception 100% Française
Etude - Fabrication - Assemblage
Label "Origine France Garantie"
Attention, "fabriqué en France" sur l'emballage signifie "assemblé en France" : les pièces proviennent souvent de Chine !
 Garantie Disponibilité des pièce + de 20 ans
Intervention sur site
SAV local agréé constructeur
Suivi des pièces faible ou nul : obligé de remplacer l'adoucisseur lors d'une panne !
SAV national avec sous-traitance.
 Service client Interlocuteur local (votre installateur agréé)
Agence constructeur régionale
Uniquement un importateur centralisé.
N° surtaxé pour contacter le distributeur.
 Régénération Volumétrique avec anticipation
(sécurité et économies)
Chronométrique ou volumétrique basique : consommations d'eau et de sel + élevées.
 Eau consommée < 100L par régénération de 150 à + de 400L par régénération
 Sel consommé < 1kg par régénération de 2 à + de 4kg par régénération
 Agrément ACS - ROHS - CE Uniquement CE (marquage déclaratif !)
Aucune conformité sanitaire ACS : risques d'absorption de composés dangereux.

 

En savoir + où acheter son adoucisseur ?

 

 

Nos Prix

La garantie des plus grandes marques au meilleur prix !

Nos Garanties

Prestation haut de gamme avec des matériaux et produits de qualité

Notre Equipe

Installation réalisée sans sous-traitance par nos techniciens

entreprise rge

Compétences

Expertise et conseils multi-énergies sans aucun parti pris

Nos Délais

Intervention et délais garantis - Chaudière installée dans la journée

Notre SAV

Maintenance assurée avec extension de garantie offerte

Avec elyotherm, économisez l'énergie, pas la Qualité !
quote left 03-09-2013
Votre blog est certainement ce que j'ai lu de plus complet sur le net. C'est juste...wow !
[ commentaire de Stéphane le 03-09-2013 | travaux : Conseils ]
quote right 03-09-2013

quote left 12-03-2012
Bonjour et merci de la réactivité d'intervention !
[ commentaire de Dominique HURBIN le 12-03-2012 | travaux : Installation chaudière gaz Viessmann ]
quote right 12-03-2012

quote left 23-02-2015
Parfait et dans les temps !
[ commentaire de TACHON Laurence le 23-02-2015 | travaux : VIESSMANN condensation VITODENS 200-W ]
quote right 23-02-2015

quote left 14-01-2011
J'ai été grandement satisfaite de vos services et que la qualité du chauffage est désormais excellente
[ commentaire de Marie-Hélène DECULTIEUX le 14-01-2011 | travaux : Désembouage hydrodynamique ]
quote right 14-01-2011

quote left 16-12-2014
Les ouvriers sont très courageux et ne regardent pas l'heure.
[ commentaire de Roger P. le 16-12-2014 | travaux : Installation Pompe à Chaleur Viessmann Vitocal 200 ]
quote right 16-12-2014

quote left 15-03-2011
Merci pour ce devis rapide et très complet même si nous avons du procéder autrement pour notre installation.
[ commentaire de Claire LEPAPE le 15-03-2011 | travaux : Installation chaudière gaz ]
quote right 15-03-2011

quote left 19-03-2015
Très bon travail. Personnel agréable et compétent.
[ commentaire de GRAPPIN Gérard le 19-03-2015 | travaux : Installation chaudière SAUNIER DUVAL condensation Gaz THEMAPLUS CONDENS F25 ]
quote right 19-03-2015

quote left 23-11-2015
Bon contact, très satisfait !
[ commentaire de Gérard BORONAD le 23-11-2015 | travaux : Chaudière fioul VIESSMANN VITOLADENS 300-C ]
quote right 23-11-2015

quote left 28-01-2016
Rapide et efficace. Je recommanderai votre société
[ commentaire de CASANOVA le 28-01-2016 | travaux : Installation Saunier Duval ThemaFast ]
quote right 28-01-2016

quote left 25-01-2016
Très bon contact clientèle. Merci.
[ commentaire de DAHAN Sidney le 25-01-2016 | travaux : Désembuage hydrodynamique ]
quote right 25-01-2016

 
la société
Artisan plombier chauffagiste, ELYOTHERM, expert RGE « toutes énergies », intervient sur Lyon, sa région et ses départements limitrophes.
 
notre adresse
  • ELYOTHERM SAS
  • 10 chemin de Crépieux
  • 69300 CALUIRE ET CUIRE
 
restez connectés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

 
contactez-nous
Appelez-nous au
04 82 53 12 47
Par mail :
contact@elyotherm.fr
Via notre formulaire
TOP